Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Libye: le Conseil des droits de l'Homme décide l'envoi d'une mission d'enquête


Vendredi 27 Mars 2015 modifié le Vendredi 27 Mars 2015 - 18:55

Le Conseil des droits de l'Homme (CDH) de l'ONU a décidé, vendredi, d'envoyer une mission d'enquête sur les violations commises en Libye, en proie à un conflit armé et à la violence du terrorisme.




Une résolution dans ce sens, adoptée à l'unanimité par les 47 Etats membres du Conseil, demande l'envoi "d'urgence" d'une commission d'enquête afin d'"établir les faits et les circonstances et d'éviter l'impunité".

Les enquêteurs devront présenter un premier rapport oral en septembre devant le conseil, suivi d'un rapport écrit dans un an lors de la 31e session du CDH.

Dans ce texte de résolution, le conseil condamne "les actes terroristes, les prises d'otages et les violences contre les civils perpétrés par le groupe terroriste 'Etat islamique' et d'autres organisations terroristes".

Il exhorte toutes les parties au conflit à "mettre fin immédiatement aux violences et à s'impliquer dans le dialogue en vue de mettre en place un gouvernement d'unité nationale".

Mercredi dernier, le chef de la division de la Mission des Nations unies pour la Libye (Misnul), Claudio Cordone, a affirmé qu'il y aurait entre 1.000 et 1.500 combattants jihadistes se réclamant du groupe terroriste "Etat islamique" dans ce pays déchiré par la guerre.

Au cours d'un point de presse à Genève, M. Cordone a souligné que les Etats ayant de l'influence sur les parties au conflit en Libye "doivent faire pression pour qu'elles acceptent un accord politique".

Début 2011, le Conseil de sécurité de l'ONU avait saisi la Cour pénale internationale pour enquêter sur les violations et crimes commis dans le pays lors des évènements qui avaient mené à la chute du colonel Mouammar Kadhafi.

Le pays a progressivement sombré depuis 4 ans dans le chaos, notamment après la prise de contrôle de la capitale Tripoli par une coalition de milices armées en août 2014 et la fuite du gouvernement reconnu internationalement dans l'est du pays.
Vendredi 27 Mars 2015 - 18:55





Nouveau commentaire :
Twitter