Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Libye: fermeture de quatre champs pétroliers par crainte d'attaques de Daesh


Lundi 11 Avril 2016 modifié le Mercredi 13 Avril 2016 - 10:17




Libye: fermeture de quatre champs pétroliers par crainte d'attaques de Daesh
Les employés de quatre champs pétroliers en Libye ont été évacués et ceux d'un cinquième sont en grève par crainte d'éventuelles attaques du groupe jihadiste Etat islamique (EI), ont indiqué lundi une source militaire et un média.

"Quatre champs pétroliers ont été évacués il y a deux jours dans le bassin pétrolier" de Merada, a affirmé un responsable militaire de cette région qui se trouve à quelque 800 km au sud-est de Tripoli.

Selon l'agence libyenne Lana, il s'agit des champs pétroliers d'Al-Baïda, Tibesti, Al-Samah et Al-Waha.

Le responsable militaire proche des autorités basées dans l'Est du pays a affirmé que ces évacuations avaient eu lieu au vu de "la dégradation de l'état de la sécurité et de la faible production quotidienne".

Le 2 avril, des jihadistes de l'EI ont mené une attaque sur les champs pétroliers d'Al-Baïda et Tibesti faisant au moins trois morts, selon une source militaire.

Merada se trouve à 350 km de la ville côtière de Syrte contrôlée par l'EI qui cherche à étendre sa mainmise, notamment sur les champs et puits pétroliers de Ras Lanouf et al-Sedra que les jihadistes ont attaqué début janvier avant d'être repoussés.

Dans une démarche similaire, les employés du champ pétrolier de Zaltane à 55 km au sud-est de Merada, ont annoncé "une grève générale en raison de la dégradation de la situation à l'intérieur du champ et de crainte d'éventuelles attaques que pourrait lancer l'Etat" islamique, selon Lana.

"Au vu de la multiplication des véhicules arborant le drapeau de Daech dans la région (...) les employés ont décidé de suspendre le travail et de rentrer chez eux jusqu'à ce que la sécurité soit assurée", a rapporté l'agence au nom des grévistes qui utilisent l'acronyme arabe de l'EI.

La Libye dispose des réserves pétrolières les plus importantes d'Afrique, estimées à 48 milliards de barils. Sa production était estimée à 1,6 million b/j en 2011 mais a chuté d'un tiers depuis en raison de l'anarchie dans le pays.
Lundi 11 Avril 2016 - 23:38

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter