Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Libye: Mogherini "satisfaite" de son premier contact avec le conseil de la présidence


Vendredi 8 Janvier 2016 modifié le Vendredi 8 Janvier 2016 - 18:59

La Haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères, Federdica Mogherini, s'est déclarée "satisfaite" de son premier contact, vendredi à Tunis, avec le conseil de la présidence en Libye, au lendemain des attentats sanglants de Zliten et Sidra.




La responsable de l'Union européenne a assuré, dans un point de presse, avoir évoqué "des aspects concrets" avec les responsables libyens sur les voies d'aider leur pays à "recouvrer la stabilité et à reconstruire" ses institutions.

L'UE, a-t-elle dit, a consacré quelque 100 millions d'euros sous forme d'aide directe aux Libyens, qui seront débloqués "dès la formation d'un gouvernement d'union nationale", l'un des importants points de l'accord politique de Skhirate.

Les priorités de cette aide doivent être fixées par le conseil de la présidence et le prochain gouvernement libyens, a poursuivi la responsable de l'UE, se félicitant des "avancées concrètes" dans les discussions entre les deux parties.

De son côté, le Premier ministre libyen, Fayez Serraj, a tenu à préciser que le Conseil de la présidence était "au complet" pour les entretiens avec Federica Mogherini, allusion faite aux informations sur les divergences persistantes entre les signataires de l'accord de Skhirate.

"Ce sont les Libyens qui vont conduire la prochaine étape, avec le soutien de l'Union européenne et les autres partenaires internationaux", a-t-il dit.

La réconciliation nationale, dans un pays déchiré par quatre ans de guerre civile, sera "l'un des fondamentaux du programme d'action" du futur gouvernement, a affirmé M. Serraj.

Le défi sécuritaire et les moyens de sécuriser les frontières, notamment maritimes, ont prédominé les discussions entre les deux parties, surtout que la rive nord de la Méditerranée est confrontée à une vague d'émigration clandestine sans précédent.

Le groupe Daech, qui affiche des visées expansionnistes dans le centre et l'est de la Libye, a revendiqué l'attentat au camion piégé qui a coûté, jeudi, la vie à quelque 60 policiers stagiaires dans la ville de Zliten.
Vendredi 8 Janvier 2016 - 18:58





Nouveau commentaire :
Twitter