Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Libye : Macron souligne l'importance de maintenir la dynamique créée par la réunion de la Celle-Saint-Cloud


Lundi 14 Août 2017 modifié le Mardi 15 Août 2017 - 10:06

Le président français Emmanuel Macron a souligné, lundi, l’importance de maintenir la dynamique créée par la réunion, fin juillet dernier à la Celle-Saint-Cloud en région parisienne, entre le Président du Conseil présidentiel de Libye Fayez Sarraj et le commandant de l'armée nationale libyenne, Khalifa Hafter.




Fayez al-Sarraj, le Premier ministre libyen, Emmanuel Macron et le militaire Khalifa Haftar sortant de la réunion du mardi 25 juillet à la Celle-Saint-Cloud.
Fayez al-Sarraj, le Premier ministre libyen, Emmanuel Macron et le militaire Khalifa Haftar sortant de la réunion du mardi 25 juillet à la Celle-Saint-Cloud.
Lors d’un entretien téléphonique avec le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Libye Ghassan Salamé, le chef de l’Etat français a assuré que son pays maintiendra ses efforts dans les jours et les mois à venir, aux côtés des Nations Unies et avec l’ensemble de ses partenaires dont l’Italie, pour la paix en Libye, a indiqué l’Elysée.

M. Macron a en outre salué le travail déterminant d’ores et déjà engagé par Ghassan Salamé pour que toutes les parties s’approprient la feuille de route adoptée à la Celle-Saint-Cloud dans le cadre d’un processus inclusif, a précisé la même source dans un communiqué.

A rappeler qu’à l’issue de la réunion de la Celle-Saint-Cloud, tenue à l’initiative du président français et sous l’égide de l’ONU, MM. Sarraj et Hafter s’étaient engagés à un cessez-le-feu et à s'abstenir de tout recours à la force armée pour ce qui ne ressort pas strictement de la lutte antiterroriste.

Ils avaient fermement condamné tout ce qui menace la stabilité du territoire libyen, s'engageant également en faveur de la construction d’un Etat de droit en Libye, souverain, civil et démocratique, qui garantisse la séparation et le transfert pacifique des pouvoirs et le respect des droits de l’Homme et est doté d’institutions nationales unifiées, la Banque centrale, la Compagnie nationale de pétrole et l’Autorité libyenne d’Investissement.

MM. Serrraj et Hafter avaient aussi pris l’engagement solennel d’œuvrer pour la tenue des élections présidentielles et parlementaires dès que possible, en coopération avec les institutions concernées et avec le soutien et sous la supervision des Nations Unies.
Lundi 14 Août 2017 - 21:32





Nouveau commentaire :
Twitter