Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Libye : Le Maroc regrette profondément le recours à la force contre les manifestants (Naciri)


Jeudi 24 Février 2011 modifié le Jeudi 24 Février 2011 - 19:28

Le gouvernement a exprimé son profond regret et sa grande consternation au sujet du recours excessif à la force face aux manifestations populaires dans plusieurs villes libyennes.




Khalid Naciri
Khalid Naciri
Dans une déclaration à la presse à l'issue de la réunion, jeudi, du Conseil de gouvernement, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri, a indiqué que le gouvernement a exprimé son profond regret et sa grande consternation pour le cours pris par les événements en Libye, suite au recours excessif à la force face aux manifestations populaires, alors que la situation devait être traitée par des procédés pacifiques, ce qui a causé des centaines de morts et de blessés.

Au delà du fait que la situation concerne au premier chef les choix souverains du peuple libyen, qui a des liens de fraternité, d'affection et de respect avec le peuple marocain, le gouvernement, a-t-il ajouté, a exprimé la vive préoccupation que ressent le peuple Marocain au moment où il suit les développements tragiques qui accompagnent les graves troubles survenus dans plusieurs villes libyennes.

Le gouvernement, qui exprime les profonds sentiments du peuple marocain, réitère son rejet de toutes les formes de violence et formule l'espoir que la Libye surmonte le plus rapidement possible cette phase délicate, en vue d'arrêter l'effusion de sang, servir les aspirations légitimes du peuple libyen à la démocratie et au progrès et garantir la sécurité et la stabilité dans la région, a souligné M. Naciri.

Le gouvernement marocain affirme que ces évènements graves ne menacent pas uniquement la sécurité et la stabilité du pays frère, qu'est la Libye, mais affectent aussi la sécurité et la stabilité de toute la région, particulièrement la région sahélo-saharienne qui fait face à plusieurs défis sécuritaires, a-t-il précisé.

Le gouvernement affirme suivre de près la situation de la communauté marocaine résidant en Libye en veillant à lui accorder l'aide nécessaire dans ces circonstances difficiles, a-t-il dit.

Il a indiqué, par ailleurs, que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération est en contact permanent avec l'ambassade du Maroc en Libye et les consulats à Tripoli et Benghazi, ajoutant que l'opération de rapatriement des ressortissants marocains qui le désirent à déjà commencé, sachant que certains d'entre eux sont arrivés en Tunisie et en Egypte.

Il a affirmé, par ailleurs, que le gouvernement ne peut interdire aux Marocains d'exprimer leurs opinions et leur désapprobation de ce qui se passe en Libye, ajoutant toutefois, que "la problématique de la préservation de l'ordre public ne se pose pas vis-à-vis de la partie appelant à des actions de solidarité avec le peuple libyen ou de protestation devant les missions diplomatiques libyennes, mais vis-à-vis d'éléments incontrô lables". Il a indiqué que la situation exige désormais un plus grand respect des dispositions légales de maintien de l'ordre public.




Jeudi 24 Février 2011 - 18:48





Nouveau commentaire :
Twitter