Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Libéria : L'OMS mène une enquête sur la réapparition d'Ebola au Libéria


Samedi 18 Juillet 2015 modifié le Samedi 18 Juillet 2015 - 13:49




L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué, mercredi, qu'elle mène une enquête sur la réapparition du virus Ebola au Libéria, après trois mois sans nouvelles contaminations recensées.

"L'origine du foyer continue à faire l'objet d'une enquête", a affirmé l'OMS après le décès de deux personnes atteintes du virus ces derniers jours.

Le retour de l'épidémie d'Ebola à la fin juin au Libéria est probablement due à une contamination par un survivant encore porteur du virus, ont annoncé dans la journée les autorités sanitaires au Liberia.

Selon la même source, "les premiers éléments du séquençage génomique suggèrent fortement que l'origine la plus probable de cette transmission est la réapparition du virus à partir d'un survivant à l'intérieur du Libéria. Pour l'heure, les autorités ont exclu une réintroduction par l'un des deux pays voisins touchés.

Au total, six malades ont été recensés, dont deux sont décédés, le deuxième ayant succombé lundi dans un centre de traitement d'Ebola dans la capitale Monrovia.

Le 9 mai dernier, l'OMS avait annoncé officiellement la fin de l'épidémie dans le pays où elle a déjà fait plus de 4.800 morts.

Le virus qui sévit dans certains pays d'Afrique de l'Ouest est le plus grave depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976. L'épidémie, dont le premier foyer se trouve au Sud guinéen, a fait plus de 11.200 victimes pour un total de 27.500 cas, un bilan vraisemblablement sous-évalué, d'après l'OMS.

Le virus se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés et laisse peu de chances de survie, soit en moyenne 47 pc pour l'épidémie actuelle. Plus de 99 pc des victimes se concentrent en Guinée, en Sierra Leone et au Libéria.

Samedi 18 Juillet 2015 - 13:49





Nouveau commentaire :
Twitter