Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Lettre ouverte d'ONG marocaines au président algérien sollicitant l'autorisation de visiter la famille de Mustafa Salma


Samedi 23 Octobre 2010 modifié le Samedi 23 Octobre 2010 - 10:57




Lettre ouverte d'ONG marocaines au président algérien sollicitant l'autorisation de visiter la famille de Mustafa Salma
Un collectif de seize ONG marocaines ont adressé une lettre ouverte au président algérien, M. Abdelaziz Bouteflika, lui demandant de les autoriser à visiter la famille de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, enlevé par les milices du polisario le 21 septembre dernier à son arrivée dans camps de Tinfdouf, (Sud algérien), après avoir soutenu ouvertement le plan d'autonomie au Sahara marocain.

Dans cette lettre adressée par l'Organisation marocaine des droits de l'Homme (OMDH), au nom des seize ONG, les signataires affirment avoir saisi le président algérien, "convaincus de la compréhension du chef de l'Etat algérien de leurs préoccupations, leur rô le dans la défense des droits humains et leur solidarité avec une famille qui ignore le sort de son fils".

Le collectif affirme avoir pris cette initiative à la demande de la famille de Mustapa Salma, qui s'inquiète de la sécurité et de l'intégrité physique du militant sahraoui.

Le collectif des ONG marocaines exprime aussi ses vives préoccupations quant au sort de la famille de Ould Sidi Mouloud, vivant dans les camps de Tindouf, en territoire algérien, affirmant que l'Algérie est concernée par la mise en application des dispositions du droit international humanitaire.

La lettre rappelle avoir saisi, le 15 Octobre, le Premier ministre algérien à ce sujet pour permettre aux ONG marocaines de visiter la famille de Mustapha Ould Sidi Mouloud.

Les signataires de cette missive sont, outre l'OMDH, la Ligue marocaine pour la Défense des Droits de l'Homme, l'Association Achoûla pour l'Education et la Culture, le Forum des Alternatives Maroc, l'Observatoire marocain des Libertés publiques, le Forum marocain pour la Vérité et la Justice, le Médiateur pour la Démocratie et les Droits de l'Homme.

Il s'agit également du Centre de la mémoire commune et de l'Avenir, du Collectif Modernité et Démocratie, de Bayt Al-Hikma, du Réseau marocain euro-méditerranéen des ONG, de la Fédération de la ligue démocratique des Droits de la Femme, du Cercle des Jeunes démocrates marocains, de l'Association des Blogueurs marocains, de l'Association Justice et de l'Association médicale pour la réhabilitation des victimes de la torture.


Samedi 23 Octobre 2010 - 10:49





Nouveau commentaire :
Twitter