Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les soldats de forces spéciales américaines "très bientôt" en Syrie


Dimanche 22 Novembre 2015 modifié le Dimanche 22 Novembre 2015 - 23:13

Les quelque dizaines de soldats des forces spéciales américaines que l'administration Obama a décidé le mois dernier d'envoyer en Syrie vont arriver "très bientôt" sur le terrain, a indiqué dimanche un haut responsable américain.




"Ils y seront très bientôt", a déclaré, sans vouloir donner plus de détails, Brett McGurk, l'envoyé spécial du président américain pour la coalition internationale contre le groupe Etat islamique.

Leur rôle est "d'organiser" les forces locales se battant contre l'EI dans le nord la Syrie, a rappelé le diplomate dans l'émission "Face the Nation" sur CBS.

Le président Obama a donné fin octobre son feu vert au déploiement d'au plus 50 soldats des forces spéciales en Syrie, dans un rôle non-combattant de conseillers.

Il s'agit du premier déploiement officiel de forces américaines au sol en Syrie, depuis le début de l'effort de guerre international contre le groupe Etat islamique.

Les soldats américains assisteront une coalition arabo-kurde contenant notamment la principale milice kurde syrienne, les YPG (Unités de protection du peuple kurde), des groupes arabes et des chrétiens syriaques.

Ces forces locales kurdes et arabes ont déjà mené "une opération très réussie" en reprenant plus de 1.000 kilomètres carrés de terrain dans le nord de la Syrie et "en tuant à peu près 300 combattants du groupe Etat islamique", s'est félicité M. McGurk.

Il va s'agir notamment à terme "d'isoler" Raqa, le fief du groupe Etat islamique en Syrie, a-t-il dit.

D'une manière générale, le but de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis est "d'étouffer, d'étrangler le coeur" du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie, par de multiples offensives coordonnées au sol, a indiqué M. McGurk.

Outre l'offensive vers Raqa, il s'agit aussi de couper tout accès du groupe Etat islamique à la frontière syrienne, de couper l'axe entre Raqa et Mossoul (Irak), et de reprendre Ramadi en Irak, a-t-il indiqué.
Dimanche 22 Novembre 2015 - 22:40

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter