Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les signataires de l'Accord politique libyen appellent à un soutien international


Jeudi 17 Décembre 2015 modifié le Jeudi 17 Décembre 2015 - 21:46

Les participants au dialogue inter-libyen ayant souscrit, jeudi à Skhirat, à l'Accord politique libyen visant à sortir ce pays maghrébin de la crise, ont appelé la communauté internationale à soutenir cet accord "historique".




Dans une allocution au nom de la délégation du parlement de Tobrouk, internationalement reconnu, Mohamed Chouaib, a appelé la communauté internationale à fournir tout le soutien nécessaire à ce processus politique et au gouvernement d'union nationale issu de cet accord, qu'il a qualifié d'"historique".

Le monde est appelé aussi à soutenir les institutions financières libyennes et l'armée nationale dans sa lutte contre le terrorisme et dans la reconstruction du pays.

Après 14 mois de débats, de tensions, de doutes, de violences et d'absence de consensus, la paix s'avère possible à la faveur de cet accord, a-t-il souligné, remerciant par la même occasion toutes les parties ayant contribué à la réussite de ce processus, notamment le Royaume du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, pour son hospitalité et sa générosité.

Il a par la même occasion lancé un appel à la libération immédiate des détenus politiques et des séquestrés en Libye, insistant sur la nécessité de serrer les rangs et de poursuivre le dialogue avec tous les acteurs en vue du développement et de la prospérité du pays.

De son côté, Saleh Al-Makhzoum, a relevé au nom de la délégation du Congrès national général (CGN), l'importance du soutien onusien de cet accord pour que les Libyens puissent reconstruire leur pays, notant que l'Accord politique constitue un nouveau pas pour "sauver la Libye de la désintégration".

Le nouveau gouvernement d'unité nationale se trouve désormais face à d'énormes responsabilités, a-t-il dit, notant que le nouvel exécutif est appelé à poursuivre la communication avec la communauté internationale, à préparer le référendum pour valider la nouvelle constitution et à relever les défis du terrorisme et de l'immigration.

Cet accord constitue le premier pas vers une Libye unie et prospère, a-t-il insisté.

Les parties libyennes ont signé, jeudi à Skhirat, "l'Accord politique libyen" visant à faire sortir le pays de la crise qui dure depuis plus de trois ans.

L'accord a été signé par les représentants de l'ensemble des parties prenant part au dialogue inter-libyen, qui se déroule sous les auspices de la mission des Nations-unies d'appui en Libye (Manul), notamment du parlement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, du Congrès national général (CNG), dit parlement de Tripoli, de partis politiques, des indépendants et de la société civile.

La cérémonie de signature a été marquée par la présence de l'émissaire onusien, chef de la Manul Martin Kobler, du ministre des Affaires étrangères de la Coopération, Salaheddine Mezouar et de ses homologues d'Espagne, d'Italie, de Tunisie, du Qatar et de Turquie ainsi que de plusieurs ambassadeurs étrangers.
Jeudi 17 Décembre 2015 - 19:37





Nouveau commentaire :
Twitter