Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les relations maroco-jordaniennes sont fraternelles, historiques et exceptionnelles (Nasser El Jouda)


Mercredi 11 Mars 2015 modifié le Mercredi 11 Mars 2015 - 22:18




Le vice-premier ministre jordanien, ministre des Affaires étrangères et des expatriés, Nasser El Jouda a affirmé, mercredi à Casablanca, que les relations liant les Royaumes du Maroc et de Jordanie sont "historiques, distinguées, fraternelles et exceptionnelles".

"Les relations maroco-jordaniennes sont historiques, distinguées, fraternelles et exceptionnelles au niveau mondial", a déclaré M. El Jouda à la presse, à l'occasion de la visite de travail officielle qu'effectuent au Maroc le Souverain du Royaume hachémite de Jordanie, SM le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein et Sa Majesté la Reine Rania Al Abdallah.

A cet égard, le responsable jordanien a mis en avant "le lien fraternel et familial entre SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein", la relation "intime liant les deux familles royales et celle fraternelle et historique entre les deux peuples frères".

De ce fait, le Souverain jordanien effectue une visite "dans son pays", laquelle s'insère dans le cadre de la communication "permanente et continue" entre les Souverains des deux pays, a relevé M. El Jouda, soulignant que ce déplacement sera l'occasion pour les deux chefs d'Etat de débattre des relations bilatérales, à côté d'autres questions régionales et internationales, à leur tête la cause palestinienne.

Dans ce sens, M. El Jouda a indiqué que cette visite sera également l'occasion de passer en revue les moyens de promouvoir les relations bilatérales déjà "excellentes" et qui requièrent un développement permanent, notamment sur les plans économique, commercial et des investissements, l'objectif étant de jeter les jalons pour davantage de coopération et de coordination.

Les deux Souverains examineront, en outre, nombre de questions régionales et internationales, d'autant plus que "la conjoncture actuelle est marquée par de nombreux défis intéressant la région du moyen orient et partout dans le monde", a ajouté M. El Jouda, notant que ces questions se rapportent, notamment, à la lutte contre l'extrémisme, le terrorisme et les tentatives visant à porter atteinte à l'image de l'Islam.

"SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Abdallah II de Jordanie sont investis d'une responsabilité historique de défendre la religion musulmane, qui prône la modération, la cohabitation et le dialogue avec l'autre, et rejette toute tentative de porter atteinte à cette image", a-t-il souligné.

Les derniers développements de la situation sur la scène arabe, dont la question de la légitimité au Yémen, l'absence d'une issue politique, la poursuite des combats, de la violence et de la destruction, ainsi que la propagation de la violence et du terrorisme en Syrie, les défis auxquels fait toujours face l'Irak- en dépit de certaines avancées positives-, ainsi que la situation en Libye, seront à l'ordre de jour de cette visite, a fait savoir le responsable jordanien.

S'agissant du dossier libyen, M. El Jouda a considéré que les pourparlers politiques entre les parties concernées par la crise dans ce pays et qui se tiennent dans le Royaume du Maroc revêtent une "importance capitale".

"La cause palestinienne est, sans nul doute, à la tête des priorités, alors qu'une solution garante de l'établissement d'un Etat palestinien indépendant sur le territoire palestinien et avec Al Qods-Est comme capitale fait toujours défaut", a-t-il dit, espérant voir des négociations limitées dans le temps aboutir à l'établissement d'un Etat palestinien viable sur le sol palestinien, sur la base de la légalité internationale et de l'initiative de paix arabe.

Dans un cadre lié, M. El Jouda a mis en relief l'importance de la coopération, la concertation et la coordination entre les chefs d'Etat des deux pays concernant Al Qods Acharif et les sacralités islamo-chrétiennes, vu que SM le Roi Abdallah II est le tuteur des lieux saints de l'Islam et du christianisme et que SM le Roi Mohammed VI préside le comité Al Qods.

Mercredi 11 Mars 2015 - 22:16

MAP




Nouveau commentaire :
Twitter