Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les relations maroco-algériennes entament une nouvelle ère empreinte d'optimisme (El Otmani)


Jeudi 23 Février 2012 modifié le Vendredi 24 Février 2012 - 10:56




Saad Dine El Otmani et Mourad Medelci
Saad Dine El Otmani et Mourad Medelci
Les relations entre le Maroc et l'Algérie sont entrées dans une nouvelle ère empreinte d'optimisme, a estimé, jeudi à Londres, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Saad Dine El Otmani.

Les deux pays ont convenu d'adopter une nouvelle approche, partant d'une volonté commune de laisser de côté les points de discorde pour les aborder ultérieurement dans un climat réunissant des conditions confortables, pour s'atteler au renforcement de leurs relations de coopération, a indiqué M. El Otmani dans un entretien à la MAP en marge d'une visite à Londres.

Cette nouvelle approche participe d'une volonté commune de développer ces relations sur les plans économique, culturel et politique et de contribuer d'une manière efficace à la redynamisation de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), a-t-il dit, soulignant qu'il s'agit d' une évolution positive et d'un moment historique pour les relations intermaghrébines en général et les relations entre le Maroc et l'Algérie, en particulier.

M. El Otmani a fait savoir que des mesures pratiques ont été prises à ce niveau, rappelant la visite qu'il a effectuée récemment en Algérie et la signature avec son homologue algérien, Mourad Medelci, d'un document régissant la consultation politique entre les deux pays.

Les deux parties se sont mises d'accord d'entreprendre dans l'avenir proche des mesures dans le but de consolider leurs relations, a ajouté le ministre, qui s'est dit "optimiste" quant à l'ouverture des frontières entre les deux pays dans une étape ultérieure.

Revenant sur les efforts consentis pour la redynamisation de l'UMA, le responsable a souligné que l'Union demeure un cadre important pour la région. Il a, dans ce contexte, fait état d'une nouvelle prise de conscience quant à l'urgence de rattraper le temps perdu, en saisissant le nouvel environnement régional notamment la volonté des nouveaux acteurs politiques dans la région de redynamiser l'UMA.

Les récents échanges de visite entre les cinq pays de l'UMA témoignent de cette volonté et également de la nécessité de donner une impulsion à la fois nouvelle et forte au processus d'intégration dans la région.

La priorité sera accordée, dans ce contexte, aux aspects économiques, a-t-il dit, rappelant les décisions prises lors de la conférence des ministres des Affaires étrangères des cinq pays (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye et Mauritanie), tenue récemment à Rabat, en vue de mettre en application les conventions déjà existantes et de conclure de nouveaux accords pour renforcer l'intéraction économique, sociale et humaine entre les pays maghrébins.



Jeudi 23 Février 2012 - 22:01

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter