Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les propos du SG de l'ONU n'aident en rien le processus de négociation au Sahara (Gilles Pargneaux)


Jeudi 10 Mars 2016 modifié le Dimanche 13 Mars 2016 - 22:39

Les propos du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon n'aident en rien le processus de négociation au Sahara, a souligné M. Gilles Pargneaux, député européen et président du groupe d'amitié Union européenne-Maroc.




M. Pargneaux s'est dit 'très étonné que Ban Ki-Moon déclare qu'aucun progrès n'a été fait entre les parties, alors même que le Royaume du Maroc a proposé en 2007, à son institution, une proposition d'autonomie, que ses propres services et le Conseil de sécurité jugent crédible''.

Pour le député européen affirmer qu'''il faut mettre en œuvre toutes nos forces pour obtenir une résolution durable du conflit du Sahara, ne veut pas dire faire table rase de tout ce qui a été proposé auparavant''.

Il a estimé que l'ONU devrait soulever de véritables questions pour sortir de l'impasse en premier lieu organiser 'un véritable recensement auquel le polisario s'oppose'' et 'mettre en lumière les responsabilités des autorités qui détournent l'aide internationale dans les camps de Tindouf''.

Le député européen souligne que dans le contexte régional des plus incertains, avec notamment la proximité de la Libye et la présence de groupes terroristes au Sahel et au sud-Sahara, 'il est urgent aujourd'hui qu'à l'initiative de l'ONU une solution pérenne soit trouvée, ayant pour base la proposition d'autonomie émise par le Maroc".

Le gouvernement marocain a exprimé, mardi, les plus vives protestations contre les propos du secrétaire général de l'ONU sur la question du Sahara marocain, relevant avec ''grande stupéfaction les dérapages verbaux, les faits accomplis et les gestes de complaisance injustifiés de M. Ban Ki-Moon durant sa récente visite dans la région".

Le conflit du Sahara dit "occidental" est un différend artificiel imposé au Maroc par l'Algérie. Le polisario, un mouvement séparatiste soutenu par le pouvoir algérien, revendique la création d'un Etat factice au Maghreb. Cette situation bloque tous les efforts de la communauté internationale pour une solution du conflit basée sur une autonomie avancée dans le cadre de la souveraineté marocaine et pour une intégration économique et sécuritaire régionale.
Jeudi 10 Mars 2016 - 15:25





Nouveau commentaire :
Twitter