Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les peuples marocain et mauritanien liés par le sang, la religion et une histoire commune (M. Biadillah)


Vendredi 9 Juillet 2010 modifié le Samedi 10 Juillet 2010 - 01:56

Les peuples marocain et mauritanien sont unis par des liens de sang, par la religion et par une histoire commune, a affirmé, vendredi à Nouakchott, le secrétaire général du parti Authenticité et modernité (PAM), M. Mohamed Cheikh Biadillah.




Mohamed Cheikh Biadillah
Mohamed Cheikh Biadillah
S'exprimant à l'ouverture du premier congrès ordinaire du parti "Union pour la République" (UPR), au pouvoir, M. Biadillah a relevé que le PAM et l'UPR partagent plusieurs points communs notamment leur vision forte vis à vis d'un Maroc engagé sur la voie de la modernité et de l'édification sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI et d'une Mauritanie moderne Œuvrant pour réaliser la prospérité de son peuple sous la direction de son président, M. Mohamed Ould Abdel Aziz.

Les deux partis sont confrontés aux mêmes défis notamment l'impact de la mondialisation, a-t-il poursuivi, relevant que le Maroc et la Mauritanie ont plusieurs points culturels et civilisationnels communs qui leur permettent de faire face conjointement à ces défis.

A l'ordre du jour de ce congrès, auquel prend part également M. Chiba Mae El Aynayne du parti de l'Istiqlal, figurent l'adoption d'un règlement intérieur du parti et l'élection de ses instances dirigeantes, de son conseil national et de ses bureaux politique et exécutif.

Intervenant à la séance d'ouverture de ce congrès, tenu sous le thème du changement et de l'édification, le président de l'UPR, M. Mohamed Mahmoud Ould Mohamed El-Amin, a rappelé les motifs ayant conduit à la création de ce parti, rappelant la vision politique et socio-économique adoptée par cette formation, basée sur la réforme et le changement.

Il a également souligné que son parti adopte des programmes en faveur de l'amélioration des conditions des catégories pauvres et marginalisées et de l'instauration de la justice sociale et de la répartition équitable des richesses nationales.

Il a, par ailleurs, évoqué certaines questions d'ordre international particulièrement le conflit israélo-palestinien, appelant, à cet égard, la communauté internationale à assumer sa responsabilité pour mettre un terme à la souffrance du peuple palestinien et lever le blocus imposé à Gaza.

Ould Mohamed El-Amin a en outre plaidé pour l'adoption d'un plan international de lutte contre toutes les formes de terrorisme et d'exclusion.


MAP
Vendredi 9 Juillet 2010 - 23:59





Nouveau commentaire :
Twitter