Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





"Les pertes d'audition liées au mp3 sont irréversibles"


Vendredi 20 Août 2010 modifié le Vendredi 20 Août 2010 - 16:44

L'utilisation immodérée des lecteurs mp3 nuit à l'ouïe des adolescents, explique le Dr Nathalie Loudon, spécialiste de l'audiophonologie à l'hôpital Trousseau. Lire la suite l'article




"Les pertes d'audition liées au mp3 sont irréversibles"
Publiée dans la revue The Journal of the American Medical Association(JAMA), une étude montre une augmentation de près de 30% de la prévalence des pertes d'audition chez les adolescents depuis les années 1990. Comment expliquez-vous cette tendance?

L'augmentation des pertes d'audition chez les jeunes est surtout due à des facteurs environnementaux. De plus en plus d'adolescents présentent des encoches auditives, c'est-à-dire des zones de fragilité au niveau des cellules de l'ouïe. Des pathologies observée même en l'absence de toute prédisposition génétique.

C'est le fait d'une surconsommation de musique, souvent réalisée dans de mauvaises conditions. Des recommandations existent en termes de nombre d'heures d'exposition par jour, de nombre de décibels ou encore de conditions d'écoute. Mais les adolescents ne les suivent pas, ils ne sont pas conscients des risques, ou bien ils se croient invincibles.

Ce type de perte d'ouïe est-il irréversible?

Oui, car nous ne disposons que d'un certain "capital auditif" au début de la vie. Toute sur-stimulation va éroder ce capital, même chez les jeunes. Si on prolonge trop l'exposition des cellules auditives à des sons élevés ou si on la répète, ces cellules ne peuvent pas récupérer, elle meurent, et ne seront jamais régénérées.

Quels problèmes posent les lecteurs MP3 pour l'audition?

On peut facilement dépasser les 100 décibels en utilisant ces appareils, ce qui est très dangereux (le seuil de la douleur étant de 120 décibels): il faudrait les brider. Le son numérisé ne présente qui plus est pas les mêmes "micro altérations" que le son "en direct", comme celui d'un concert par exemple. Lorsque l'on écoute un MP3, le son est continu, il n'y a donc aucun temps de repos pour l'oreille.

Quelles sont les recommandations à observer pour prévenir les pertes de l'audition?

Il faut éviter tous les éléments de sur-stimulation. Quand on joue dans un groupe par exemple, on s'équipe de boules Quies, de mousses ou bien d'un casque de protection. Pour ce qui est des lecteurs MP3, on recommande de les couper si le milieu ambiant est très bruyant, autrement on va tendre à augmenter le volume, sans se rendre compte du niveau de décibels atteints. Préférer aussi les casques externes de bonne qualité aux écouteurs. Il ne faut pas non plus dépasser deux heures d'écoute d'affilé: veiller à ménager des périodes de repos pour les oreilles. On conseille enfin absolument d'éviter de monter au maximum sonore de l'appareil, mieux vaut rester à la moitié de ce niveau.

Comment savoir si on a pris un risque de perte auditive?

Les acouphènes sont des témoins majeurs de fatigue auditive. S'ils persistent, c'est le signe d'une perte de l'ouïe: il consulter rapidement. Le médecin peut alors prescrire un traitement permettant de réoxygéner les cellules de l'oreille, ce qui va limiter les dégâts. On recommandera alors également de limiter les nouvelles expositions, afin de stabiliser l'audition. La plupart des victimes d'acouphènes attendent malheureusement avant de consulter, alors qu'il faut agir au plus vite.

Diriez-vous que notre ouïe est plus stimulée qu'il y a vingt ans par exemple?

Oui, car nous vivons dans un environnement extrêmement bruyant et nous utilisons notre ouïe de manière intensive en permanence. Que ce soit lors de l'utilisation de baladeurs, des heures que l'on passe au téléphone, ou même au travail. Tous ces bruits continus peuvent être aussi nocifs que les bruits brefs et intenses. L'exemple le plus frappant étant les réceptionnistes: le téléphone comme outil de travail numéro un est souvent la cause de futures pertes de l'audition. Il faut absolument que ces denières utilisent des casques comportant des filtres, afin de préserver leur ouïe.

L'étude du JAMA montre une prévalence plus forte des pertes d'audition chez les populations sous le seuil de pauvreté. Quelles hypothèses peut-on formuler pour expliquer cet état de fait?

L'explication peut se trouver dans les habitudes de vie des différentes populations. Ils se pourrait qu'elles n'observent pas les mêmes précautions en matière d'utilisation de la musique par exemple, du fait de la sensibilisation auquelle elles ont été ou non sujettes.
Vendredi 20 Août 2010 - 16:38

L'Express




Nouveau commentaire :
Twitter