Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les perspectives de la présence marocaine en Afrique "attrayantes et prometteuses" (Centre Al-Jazeera des études)


Mercredi 8 Juillet 2015 modifié le Mercredi 8 Juillet 2015 - 09:40

Les perspectives de la présence marocaine dans l'Ouest de l'Afrique, ainsi que dans le reste des régions du continent dans l'avenir, sont "attrayantes et prometteuses", étant donné l'impulsion de plus en plus importante du Royaume dans cette zone du monde, depuis l'accession du Roi Mohammed VI au Trône, indique un rapport politique et économique publié récemment par le Centre Al-Jazeera des études.




Selon ce centre basé à Doha, cette orientation "sera concrétisée et couronnée de succès, d'autant plus qu'elle s'inscrit dans le cadre de la coopération Nord-Sud et Sud-Sud".

Le grand espace géographique, économique, social et humain en Afrique a conduit le Royaume à l'élaboration de sa diplomatie et de sa politique économique en s'appuyant sur les données de cette réalité, souligne ce rapport, réalisé par le chercheur et l'universitaire marocain, Yahya Yahyaoui.

Le rapport relève que les nombreuses visites effectuées par le Roi Mohammed VI dans le continent africain s'inspirent de cette nouvelle orientation "pour jeter de nouvelles bases d'un développement réciproque et équilibré entre les pays du Sud", lequel prend la forme des projets économiques et scientifiques, mais avec un esprit humain, social et culturel distingué.

Vu sa position géostratégique privilégiée, le Maroc a fait le pari, depuis le milieu de la dernière décennie, de devenir un carrefour des investissements en provenance de l'Europe, de l'Amérique et du Golfe et à destination de l'Afrique sub-saharienne, rappelle le document.

Au lieu de jouer le rôle du "médiateur neutre", le Royaume mise, grâce à ce modèle, sur la consécration d'une "nouvelle" coopération tripartite qui fait partie des relations Nord-Sud et Sud-Sud, note le rapport.

D'après l'auteur, cette coopération a contribué à faire bénéficier le Maroc, mais aussi les pays de l'Afrique subsaharienne, du transfert des technologies, des expertises, ainsi que de nouveaux types de la gestion des projets et des ressources logistiques et humaines.

La tendance croissante des entreprises marocaines (dans les secteurs des banques, des télécommunications, des assurances, des travaux publics, du transport et de l'énergie, entre autre) en matière d'investissement dans les pays africains subsahariens s'explique par le souci du Maroc de récupérer sa dimension africaine, dit-il.

En dépit de sa proximité avec l'Europe, le Maroc n'a jamais renoncé à son identité africaine qu'elle considère un élément clé de celle arabo-islamique, note le rapport, notant que l'identité africaine du Royaume porte sur les liens civilisationnels ancestraux unissant le pays et le continent. Il s'agit d'une identité construite autour des éléments de l'histoire, de la géographie et des relations humaines, mais basée en même temps sur des valeurs communes et des relations spirituelles profondes, explique-t-il.

Au cours de Ses tournées africaines, le Roi Mohammed VI était toujours accompagné des ministres de tutelle et des hommes d'affaires, dans les secteurs productifs publics et privés, note le rapport, ajoutant que cela se traduit dans les faits à la faveur des projets de coopération sectoriels, des infrastructures, du transport, des télécommunications, du domaine bancaire et des assurances, en plus des industries légères, entre autres.

C'est bien là une nouvelle vision qui s'appuie sur l'investissement direct et le transfert des expertises et de savoir-faire, au lieu de se contenter, comme dans le passé, des échanges des produits agricoles et semi-industriels.
Mercredi 8 Juillet 2015 - 09:38





Nouveau commentaire :
Twitter