Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les négociations de la COP22 de Marrakech doivent progresser sur les éléments clés de l'accord de Paris (Parlement européen)


Jeudi 6 Octobre 2016 modifié le Jeudi 6 Octobre 2016 - 19:19

Le parlement européen a souligné jeudi que les négociations de la COP22 de Marrakech devraient progresser sur les éléments clés de l’accord de Paris, ratifié mardi par l’Union européenne.




Dans une résolution sur la mise en œuvre de l’accord de Paris et sur la conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2016 (COP22), qui se tiendra à Marrakech (7-18 novembre), adoptée en plénière à Strasbourg, les eurodéputés ont relevé que ces négociations devraient progresser notamment sur un cadre de transparence renforcé, les détails du bilan mondial, de nouvelles recommandations en matière de contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN), une définition de la différenciation, des pertes et des dommages, le financement de la lutte contre le changement climatique et le renforcement des capacités, une gouvernance inclusive à plusieurs niveaux ainsi qu’un mécanisme destiné à faciliter la mise en œuvre et à promouvoir la conformité.

Les eurodéputés qui ont insisté sur le fait que le temps est un élément crucial de la lutte collective contre le changement climatique, ont appelé la Commission et les États membres à faire respecter les engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris, notamment en ce qui concerne la contribution de l’Union à l’atténuation et à l’adaptation ainsi que son soutien en matière de financement, de transfert technologique et de renforcement des capacités, malgré les changements éventuels de statut des États membres de l’Union.

Selon les parlementaires, l’intensification des efforts en matière d’atténuation pendant la période qui ira jusqu’à 2020 constitue à la fois une condition absolument indispensable à la réalisation des objectifs à long terme fixés par l’accord de Paris et un élément clé pour évaluer la réussite de la COP22 de Marrakech.

Les eurodéputés ont, par ailleurs, souligné l’importance du rôle des pays en développement pour la réalisation des objectifs de l’accord de Paris et la nécessité de les aider à mettre en œuvre leurs plans en faveur du climat et à exploiter pleinement les synergies entre les objectifs respectifs des mesures mises en œuvre en faveur du climat. Ils ont, à ce titre, mis l’accent sur la nécessité de promouvoir l’accès universel à l’énergie durable dans les pays en développement, en particulier l’Afrique, en renforçant le déploiement d’énergies renouvelables.

L’Afrique dispose de ressources naturelles énormes, qui peuvent lui assurer sa sécurité énergétique, ont-ils relevé, estimant qu’à terme, si des interconnexions électriques sont implantées de manière efficace, une partie de l’énergie européenne pourrait venir d’Afrique.
Jeudi 6 Octobre 2016 - 15:46





Nouveau commentaire :
Twitter