Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les ministres des finances du G20 à Istanbul pour établir une stratégie de croissance mondiale


Lundi 9 Février 2015 modifié le Lundi 9 Février 2015 - 18:07

Les ministres et gouverneurs des banques centrales du G20 entament, lundi à Istanbul, une réunion pour établir des stratégies stimulant la croissance face aux inquiétudes des risques majeurs notamment de la stagnation en zone euro et du ralentissement de la croissance chinoise.




A ces inquiétudes se greffent les interrogations sur la capacité de l'économie américaine à tirer la croissance mondiale, sur les effets de la chute des cours du pétrole et de l'appréciation du dollar mais aussi le regain de tension autour de la dette grecque après l'arrivée au pouvoir de la gauche radicale.

Les participants du G20 projettent également d'œuvrer au développement d'un mécanisme de surveillance afin de pouvoir mettre efficacement en œuvre les engagements des pays membres et de définir une nouvelle vision sur les investissements et les problématiques d'infrastructures tout en examinant les perspectives économiques globales, les risques et les réponses, selon le ministre turc des finances.

Durant la réunion, la réforme des quotas et de la gouvernance adoptée, en 2010, par le Fonds monétaire international (FMI) sera également négociée et des options alternatives pour rééquilibrer les quotas et augmenter les ressources du FMI seront examinées.

L'enjeu est de taille, pour la directrice générale du FMI qui a appelé, vendredi, les principales puissances économiques à passer à l'action pour éviter un tassement de la croissance mondiale.

La dynamique de la croissance reste globalement stable dans le monde mais montre des premiers signes d'inflexion positive en zone euro, selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Lors de leur sommet de novembre en Australie, les dirigeants du G20 s'étaient entendus sur un Plan d'action de Brisbane comportant environ un millier d'engagements, avec pour objectif d'injecter plus de 2.000 milliards de dollars à l'économie mondiale et de créer des millions de nouveaux emplois pendant les quatre prochaines années.


Lundi 9 Février 2015 - 18:07





Nouveau commentaire :
Twitter