Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les militaires américains "raisonnablement certains" d'avoir tué "Jihadi John"


Vendredi 13 Novembre 2015 modifié le Vendredi 13 Novembre 2015 - 19:20

Les militaires américains sont "raisonnablement certains" d'avoir tué le bourreau britannique du groupe Etat islamique (EI) "Jihadi John", a déclaré vendredi un porte-parole militaire américain, dans une vidéoconférence depuis Bagdad.




"Nous sommes raisonnablement certains d'avoir tué la cible que nous visions, qui est Jihadi John", mais "cela prendra du temps, comme c'est toujours le cas (...) pour formellement prouver et déclarer que nous avons réussi", a déclaré le colonel Steven Warren.

Les Etats-Unis ont visé jeudi "Jihadi John" avec une frappe de drones à Raqa, en Syrie. De son vrai nom Mohammed Emwazi, celui-ci est présenté comme étant le bourreau masqué décapitant des prisonniers dans des vidéos du groupe EI.

Tuer Jihadi John est important parce qu'il était "une "célébrité" de l'EI, "un genre de visage" pour le groupe extrémiste, a indiqué le colonel Warren.

"C'est certainement un coup significatif pour le prestige" du groupe Etat islamique, mais "il n'était pas un personnage important" dans l'organisation opérationnelle, a-t-il ajouté.

Il était "un animal humain. Le tuer fait probablement du monde un endroit un peu meilleur à vivre", a estimé le porte-parole.

Selon le colonel Warren, les forces américaines chargées des éliminations ciblées sur des membres de l'EI suivaient Jihadi John "depuis quelque temps".

"Quand l'opportunité s'est présentée" de frapper "avec un minimum de dommages civils, nous avons frappé", a-t-il indiqué.

Au moment de la frappe, menée par drone et missile Hellfire, Jihadi John se trouvait avec un autre homme dans une voiture, a-t-il indiqué.

L'autre homme ne faisait pas partie des "individus à grande valeur" que les Américains cherchent à éliminer, a-t-il précisé.

L'élimination de figures ou de responsables de l'EI est une activité "assez banale" pour les forces américaines, a-t-il par ailleurs estimé.

"Nous avons tué un responsable de moyen ou haut niveau du groupe Etat islamique tous les deux jours depuis le mois de mai", a-t-il affirmé.

Le Premier ministre britannique David Cameron a estimé vendredi que le raid américain sur "Jihadi John" était un "acte d'auto-défense", ajoutant prudemment ne pas être "encore certain" de la mort du jihadiste.
Vendredi 13 Novembre 2015 - 19:19

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter