Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les journalistes Eric Laurent et Catherine Graciet interpellés ce jeudi à Paris pour chantage au roi Mohammed VI


Jeudi 27 Août 2015 modifié le Vendredi 28 Août 2015 - 12:09

Le journaliste-écrivain français, Éric Laurent, avait réclamé trois millions d'euros au roi Mohammed VI contre la non publication d'un livre à charge. Il a été interpellé à Paris jeudi 27 août avec sa co-auteure, Catherine Graciet. Une information judiciaire pour chantage et tentative d'extorsion de fonds a été ouverte.




Les journalistes Eric Laurent et Catherine Graciet interpellés ce jeudi à Paris pour chantage au roi Mohammed VI
La radio RTL a révélé ce jeudi que 'écrivain-journaliste français Éric Laurent a tenté de faire chanter le roi Mohammed VI. Il a voulu monnayer son livre contre 3 millions d'euros. Sauf que les autorités marocaines ont porté plainte pour chantage et extorsion. Le journaliste a alors été interpellé dans l'après-midi de ce jeudi 27 août avec sa co-auteure, Catherine Graciet.

Selon RTL, le feuilleton dure en fait depuis un mois. Le premier acte a lieu le 23 juillet à Paris. Ce jour-là, Éric Laurent contacte le cabinet du roi du Maroc. Il annonce qu'il va publier un livre à charge et sollicite un rendez-vous. Le 11 août, une rencontre a lieu entre l'écrivain et un avocat marocain. Au cours de ce face à face, Éric Laurent a réclamé trois millions d'euros au représentant du roi pour annuler la publication du livre. Une plainte est alors immédiatement déposée auprès du procureur de Paris.

Des entrevues sous surveillance policière

Deuxième acte, le 21 août. Une nouvelle rencontre se tient entre l'avocat marocain et l'écrivain. Mais cette fois, la réunion est sous discrète surveillance policière. Éric Laurent aurait alors réitéré son offre : 3 millions d'euros contre son silence. Cinq jours plus tard, devant la gravité des faits, le parquet de Paris ouvre une information judiciaire pour chantage et tentative d'extorsion de fonds. Trois juges sont désignés.

Le dernier acte a donc eu lieu ce jeudi 27 août. Un ultime rendez-vous est à nouveau surveillé et écouté par la police, rapporte RTL, indiquant que l'écrivain se serait accordé sur une transaction à deux millions d'euros, accepté une avance de 80.000 euros et renoncé par écrit à la publication. Il a finalement été interpellé à la sortie de ce restaurant parisien, en compagnie, semble-t-il, de sa co-auteure qui travaillait sur cet ouvrage, Catherine Graciet.


Jeudi 27 Août 2015 - 19:03






1.Posté par Les Deux Journalistes PRÉDATEURS le 28/08/2015 01:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Deux Journalistes PRÉDATEURS RACKETTEURS ont été interpellés en flagrant délit à la sortie d'un restaurant dans le 16 ème arrondissement avec 40.000 €uros dans les poches de chacun,deux enveloppes garnies de liasses de billets plein à craquer (on se promène pas tous les jours à paris avec une énorme somme d'argent ),ils ont été mis sous écoute à la demande du parquet et de 3 juges d'instructions parisiens avec la surveillance des policiers français...Certains médias français hostiles au Maroc ne cachent pas leurs déceptions chroniques,ils tentent de donner des explications rocambolesques, mais la réalité dans cette affaire dépasse largement la fiction il s'agit du FLAGRANT DÉLIT d'extorsion de fonds et de chantage sur un chef d'etat en exercice, filmé,enregistré,écouté...

Nouveau commentaire :
Twitter