Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les jihadistes de l'EI se battent dans Damas contre des rebelles (ONG)


Lundi 31 Août 2015 modifié le Lundi 31 Août 2015 - 11:46




Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) était engagé lundi dans des combats de rue contre des rebelles islamistes dans Damas, se rapprochant ainsi du centre de la capitale syrienne, a affirmé une ONG.

Les affrontements ont lieu à Qadam, un quartier du sud de la capitale, où le groupe jihadiste a pris le contrôle de deux rues durant le weekend, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"C'est le point plus proche du coeur de la capitale atteint par l'EI", a indiqué le directeur de l'ONG, Rami Abdel Rahmane, en faisant état de 15 morts dimanche dans les violents combats qui ont obligé les civils à fuir.

Les jihadistes sont venus de Hajar al-Aswad, un quartier adjacent, où ils sont présents depuis juillet 2014.

Une source de sécurité syrienne a confirmé des combats dans ce secteur. "Nous sommes très contents qu'ils se battent entre eux mais nous sommes très vigilants afin de réagir s'ils avançaient vers les secteurs tenus par le gouvernement", a-t-elle dit à l'AFP.

Selon l'OSDH, le quartier de Qadam était relativement calme depuis l'entrée en vigueur il y a un an d'une trêve entre rebelles et forces du régime.

Depuis son expulsion de la Ghouta orientale, la banlieue est de Damas, l'EI utilise le quartier de Hajar al-Aswad comme base pour lancer ses attaques contre la capitale, place-forte du régime de Bachar al-Assad.

C'est de Hajar al-Aswad que les jihadistes avaient essayé de s'emparer en avril du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk avant d'en être repoussée partiellement.

Le même mois, l'EI avait kidnappé deux rebelles de Qadam et les avait décapités à Hajar Al-Aswad.

Ailleurs dans le pays, le Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, et leurs alliés islamistes se sont rapprochés du village chiite de Foua, en prenant la localité limitrophe de Sawariyé, dans la province d'Idleb (nord-ouest).

Foua est avec l'autre village chiite de Kafraya ainsi que l'aéroport d'Abou Douhour les trois dernières poches tenues par le régime dans cette province proche de la Turquie, aux mains des rebelles.

Plus de 240.000 personnes ont été tuées depuis le début du conflit en Syrie en 2011, où les combats opposent régime, rebelles, forces kurdes et jihadistes sur un territoire de plus en plus morcelé.

Lundi 31 Août 2015 - 11:45

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter