Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les inégalités hommes-femmes persistent toujours en dépit de progrès


Jeudi 8 Mars 2012 modifié le Jeudi 8 Mars 2012 - 09:41

A la maison, au travail, ou encore en politique, les inégalités entre hommes et femmes sont encore bien réelles




Les inégalités hommes-femmes persistent toujours en dépit de progrès
A l’occasion de la journée de la femme, une étude publiée par l’Insee en France dans l’ouvrage "Regards sur la parité" démontre que le statut de la femme s’est amélioré ces dernières décennies même si des progrès restent à faire. Une femme est toujours moins bien payée qu’un homme, travaille plus à temps partiel et doit assumer la majorité des tâches domestiques.

La société avance vers l’égalité hommes-femmes…lentement. Et dans tous les domaines le chemin vers la parité semble encore très long. Selon l’étude publiée par l’Insee, les inégalités sont particulièrement flagrantes dans le domaine de l’emploi même si elles se sont réduites en vingt ans. Ainsi, en 1990 les femmes étaient 59% à travailler. 20 ans plus tard, en 2010, la proportion est montée à 66% (contre 75% chez les hommes).

Par ailleurs, les femmes sont toujours plus nombreuses que les hommes à exercer une activité à temps partiel. 33% contre 7%. Enfin, concernant le salaire, une femme gagne toujours moins qu’un homme. L’écart est d'environ de 25%.

Le montant des retraites, reflet des inégalités au travail

Ces inégalités dans le domaine de l’emploi se retrouvent également dans le partage des tâches ménagères qui restent toujours un domaine "réservé" aux femmes.

En 2010 elles ont passé 4 heures, soit 1 heure et 48 minutes de plus que les hommes, à s’occuper de la gestion du quotidien. En 1986 l’écart montait à 3 heures en moyenne. Un chiffre à prendre avec recul. Cette baisse de 40% en un quart de siècle n’est pas dû à une plus grande activité masculine mais bien au fait que les femmes y passent moins de temps.

Reste également une profonde différence entre les hommes et les femmes, reflet des inégalités du marché du travail : les retraites. Celles des femmes sont très inférieures à celles des hommes. Ainsi en 2008 une femme touchait en moyenne 833 euros. Deux fois moins qu’un homme (1.743 euros).

Plusieurs mécanismes permettent d’atténuer ces écarts, comme les pensions de reversions. Au final, les retraitées vivant seules ont un niveau de vie inférieur de 10 à 20% à celui des hommes ou des retraités vivant en couple.


Les inégalités hommes-femmes persistent toujours en dépit de progrès
Tâches familiales et domestiques :Les femmes passent 4h01 par jour à effectuer des tâches domestiques (ménages, courses, soins aux enfants, jardinage et bricolage), contre 2h13 pour les hommes.
Parmi ces tâches, les femmes consacrent 3h01 au ménage et aux courses, contre 1h17 pour les hommes.
Elles passent environ une heure à s'occuper de leurs enfants, contre un peu moins d'une demi-heure pour les hommes.

Loisirs :En 2010, les hommes bénéficiaient en moyenne de 5h14 de temps libre par jour (loisirs et temps de sociabilité), soit une demi-heure de plus que les femmes.
Les différences sont particulièrement nettes pour les jeux et internet (+16 minutes pour les hommes), la télévision (+13 minutes) et le sport (+8 minutes).
Les femmes consacrent en revanche plus de temps aux relations avec la famille et les amis (+7 minutes).



Parité : Moins de 14% des maires sont des femmes.
Environ 20% des députés et sénateurs sont des femmes.

Responsabilités :
En 2011, il y avait 20,8% de femmes dans les conseils d'administration du CAC 40 (15,3% en 2010 et 10,5% en 2009) et 2% de femmes PDG.
Dans la fonction publique d'Etat, les femmes constituent 51,7% de l'effectif total et seulement 20,3% des emplois de direction.



Activité :En 2010, entre 15 et 64 ans, 66% des femmes sont actives (59% en 1990), contre 75% des hommes. Elles interrompent plus fréquemment que les hommes leurs carrières, notamment pour s'occuper de leurs enfants: en 2010, 18% des femmes de 30 à 35 ans étaient inactives contre 4% des hommes.
Les femmes représentent aujourd'hui 39% des cadres contre 30% il y a vingt ans.
Parallèlement, l'emploi non qualifié est également plus féminin: il est occupé à 62% par des femmes aujourd'hui, contre 56% en 1990.



Temps partiel :En 2010, 31% des femmes salariées travaillaient à temps partiel, contre 7% de leurs collègues masculins.



Salaires : L'écart entre les hommes et les femmes s'est un peu réduit, passant de 29% en 1991 à 25% en 2009. En équivalent temps plein, les salaires des femmes demeurent inférieurs de 20% à ceux des hommes dans le secteur privé et d'environ 15% dans le secteur public.
L'écart est de 14% si on se réfère au salaire horaire, c'est-à-dire la rémunération
annuelle brute rapportée au nombre total d'heures rémunérées.

Retraites :En 2008, la retraite moyenne mensuelle des femmes s'élevait à 833 euros (hors pensions de réversion versées au veuves) contre 1.743 euros pour les hommes.
Les femmes partent à la retraite en moyenne plus tard que les hommes (61,8 ans pour les femmes, contre 61,4 ans pour les hommes en 2009 au régime général).





Jeudi 8 Mars 2012 - 09:27





Nouveau commentaire :
Twitter