Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les industriels français s'engagent à promouvoir les véhicules électriques et hybrides


Mercredi 7 Septembre 2011 modifié le Mercredi 7 Septembre 2011 - 02:10




L'ensemble des constructeurs, électriciens et équipementiers automobiles français ont signé, mardi à Paris, une charte à dix points en faveur de la promotion de l'industrialisation des véhicules électriques et hybrides dans le pays.

Cette charte énonce dix engagements: proposer des offres de véhicules électriques et hybrides attractives pour les particuliers, promouvoir les véhicules électriques et hybrides auprès des acquéreurs de flottes et des collectivités, assurer le plus haut niveau de sécurité des véhicules et offrir des systèmes de garanties des véhicules adaptées.

Elle prévoit également de mettre en place un service après-vente adapté, de fournir une information transparente sur les conditions d'usage du véhicule, de faciliter la recharge domestique des véhicules, de faciliter l'accès à l'infrastructure publique et d'optimiser l'impact environnemental.

"La Charte signée aujourd'hui par l'ensemble des constructeurs, électriciens et équipementiers automobiles, permet de franchir une nouvelle étape dans la diffusion du véhicule du futur. Elle illustre la mobilisation unanime des industriels pour répondre aux préoccupations concrètes des utilisateurs", s'est félicité le ministre français de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique, Eric Besson, qui présidait la cérémonie de signature.

Lors d'une réunion avec l'ensemble des intervenants, M. Besson a pu constater "la très bonne avancée des programmes véhicules électriques et hybrides des constructeurs français", selon un communiqué de son département.

"La mise sur le marché d'une nouvelle génération de véhicules électriques et hybrides démontre que la mobilisation du gouvernement en faveur du véhicule décarboné porte pleinement ses fruits", a-t-il ajouté.

Selon M. Besson, ces technologies devraient "générer en France plus 12 milliards d'euros d'activité par an à l'horizon 2025".

L'Etat français multiplie les engagements en faveur du véhicule électrique et hybride. Le plan adopté en 2009 par le gouvernement, la prime à la casse (1 milliard d'euros), le bonus automobile (effort cumulé de 2,9 milliards d'euros, 3,9 millions de véhicules aidés depuis 2008) et le programme "Véhicule du futur" des Investissements d'avenir doté de 750 millions d'euros, illustrent cet engagement.

L'Etat et les collectivités territoriales ont également concrétisé leur implication par la signature le 13 avril 2010, de la Charte pour le déploiement d'infrastructures publiques de recharge de véhicules électriques.


Mercredi 7 Septembre 2011 - 02:09

Atlasinfo avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter