Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les forces tunisiennes face à deux groupes armés près de l'Algérie


Jeudi 2 Mai 2013 modifié le Jeudi 2 Mai 2013 - 22:24




Les forces tunisiennes face à deux groupes armés près de l'Algérie
Les forces tunisiennes traquent deux groupes armés jihadistes près de la frontière algérienne, l'un sur le Mont Chaambi et l'autre plus au nord dans la région du Kef, a indiqué jeudi le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mohamed Ali Aroui.

"Il y a deux groupes, l'un au Mont Chaambi d'une quinzaine, vingtaine de personnes (...) un autre groupe est dans la région du Kef près de la frontière algérienne", a-t-il déclaré à l'AFP sans apporter plus de précisions sur ce second groupe de jihadistes.

Une source sécuritaire dans le massif de Chaambi avait indiqué mercredi que ce groupe jihadiste était composé d'une cinquantaine de personnes, des Tunisiens et des Algériens. Interrogé par l'AFP, le ministère de la Défense qui dirige les opérations ne s'avance pas sur le nombre de combattants armés, mettant en avant la complexité du terrain.

"Je n'ai pas d'idée sur leur nombre. La région de Chaambi est immense, on est en train d'essayer de les pourchasser. Pour le moment nous n'avons arrêté personne", a déclaré à l'AFP le représentant de ce ministère, le colonel Mokhtar Ben Naceur.Il n'a pas donné non plus d'informations sur le second groupe qui se trouve dans la région du Kef, une centaine de kilomètres plus au nord. Les forces tunisiennes traquent depuis lundi un groupe qui a miné le mont Chaambi à l'aide d'engins artisanaux. Ces mines ont fait, selon M. Ben Naceur, quinze blessés dans les rangs de l'armée et de la garde nationale, et certains ont perdu des membres.

Interrogé sur une éventuelle coopération avec l'Algérie, le colonel a indiqué qu'elle se faisait en terme d'échange de renseignements uniquement. "Lorsqu'on a des informations sûres on les échange. Il n'y a pas d'action commune sur le terrain", a-t-il dit.

Jeudi 2 Mai 2013 - 11:36

Avec AFP





1.Posté par pierre le 02/05/2013 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'ils se débrouillent avec leurs tangos!Les Algériens sont passés par cette peste islamiste et aucun des pays voisins n'a levé le petit doigt.A leurs tour de combattre les terros et les dealers de chitt en leurs souhaitant de s'en sortir comme l'ont fait les Algériens.

2.Posté par tunis le 03/05/2013 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui pierre (rachid) ou nanak comme tu veux t'oublie que c'est encore des chefs terroristes qui sont les responsables de ces attaques com dab.

3.Posté par pierre le 03/05/2013 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A @tunis :OUI DÉBROUILLEZ VOUS, L’ALGÉRIE A PERDU 200000 Algériens entre 1990 et 2006 .les Algériens n'ont rien à cirer ,soyez hommes et femmes comme eux et combattez la peste islamiste ..Point/barre

4.Posté par tunis le 05/05/2013 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE VOULAIS DIRE TES CHEFS TERRORISTES. VOUS AVEZ FOUTU LE BORDEL AU MALI MAINTENANT LA TUNISIE.

Nouveau commentaire :
Twitter