Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les entreprises françaises à l’heure du ramadan


Jeudi 19 Août 2010 modifié le Jeudi 19 Août 2010 - 13:43

De plus en plus d’employeurs proposent des aménagements aux salariés qui pratiquent le ramadan, même si la question reste souvent taboue.




Les entreprises françaises à l’heure du ramadan
Longtemps réservée aux grands groupes industriels, la question de la pratique du ramadan dans l’environnement du travail commence à s’étendre à l’ensemble des entreprises françaises, qu’elles relèvent du privé ou de la sphère publique.

Certes les responsables des sociétés industrielles n’ont guère attendu pour s’emparer du débat. « Dans l’automobile, ou encore le bâtiment et les travaux publics, il y a des réflexions sur l’organisation du travail depuis longtemps », rappelle Benjamin Blavier, de l’association d’entreprises IMS-Entreprendre pour la cité. C’est le cas, par exemple, du constructeur automobile Renault. « Cette année, les usines du groupe sont fermées pendant une partie du ramadan, ce qui simplifie les choses. En règle générale, ce sont les directeurs de site qui décident des mesures à prendre », indique le service de communication de la firme au losange.

Mais au sein des autres entreprises la prise en considération du ramadan en est, aussi curieux que cela puisse paraître, à ses balbutiements. « Il n’y a pas encore de politique globale au niveau des entreprises », précise Benjamin Blavier. En général, les dirigeants gèrent les situations au cas par cas : c’est le cas chez Areva, où des aménagements d’horaires de repas sont possibles, également chez Carrefour, où certains employés sont autorisés à cesser le travail plus tôt. Mais le sujet est encore trop souvent passé sous silence. De nombreuses entreprises se refusent même à l’évoquer ouvertement.

Débat lancé

Pour autant, la question de la pratique du ramadan commence à faire son chemin au sein de quelques grands groupes, qui ont lancé le débat en interne. EDF n’a pas hésité à éditer des « repères sur le fait religieux en entreprise », guide à destination de ses collaborateurs, et a organisé des formations internes sur l’islam. De même, le groupe Casino a ouvert « une réflexion de fond » sur la pratique de l’islam en entreprise. Ces initiatives ont le mérite de mettre le débat sur la place publique. Car, pour l’heure, de nombreux salariés continuent à cacher qu’ils respectent le ramadan. « Par peur d’être vus comme radicaux ou intégristes », explique M’hammed Henniche, de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis. Et pour beaucoup, renchérit Benjamin Blavier, « l’une des grandes revendications est qu’il n’y ait pas d’aménagements particuliers ».


Les entreprises françaises à l’heure du ramadan
Un mois de jeûne et de prières

· 70 % des cinq à six millions de musulmans de France fontle ramadan alors que seulement 33 % se déclarent pratiquants, selon un sondage Ifop de l'an dernier.
· Le ramadan est un mois de jeûne et de prières qui commémore la révélation du Coran au prophète Mahomet par l'archange Gabriel. C'est l'un des cinq piliers de l'Islam, avec la profession de foi, la prière, l'aumône et le pèlerinage.
· Le ramadan correspond au neuvième mois lunaire de l'année musulmane. C'est donc l'observation du croissant de lune au cours de la « nuit du doute » (mardi à mercredi) qui permet d'en déterminer le début.
Les enfants, les vieillards, les femmes enceintes, les malades et les voyageurs en sont dispensés. Mais la décision finale de rompre le jeûne reste du ressort de la personne concernée.
· Le mois du ramadan se clôt par une grande fête, l'Aïd el-Fitr.
Jeudi 19 Août 2010 - 13:17

Atlasinfo (avec France Soir)




Nouveau commentaire :
Twitter