Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Les énergies solaire et hydrique, fers de lance des investissements chinois au Maroc


Samedi 5 Août 2017 modifié le Lundi 7 Août 2017 - 20:04

Le magazine de la Fédération marocaine de l'Energie "Energie et stratégie" rapporte dans son édition du premier semestre 2017 que la visite royale en Chine a permis la signature de nombreux accords dans le cadre du nouveau partenariat stratégique, notamment dans les domaines des énergies solaire et hydrique, fers de lance des investissements chinois au Maroc.




La même source précise que la construction des centrales Noor à Ouarzazate (sud du pays), qui positionne le Maroc comme le premier producteur d'énergie solaire au monde, a attiré l'attention des producteurs chinois de cellules et de panneaux solaires, notamment le groupe Hareon Solar Energy, qui a décidé d'investir 1,17 milliard de dirhams (environ 123 millions de dollars) dans la construction d'une usine qui produira 160 MW de modules photovoltaïques et 160 MW de cellules photovoltaïques en quatre phases. L'entreprise chinoise opérera au Maroc et en Afrique, avec le concours marocain de la société d'investissement énergétique (SIE) et de Jet Contractors, spécialisé dans le bâtiment, la construction et les énergies renouvelables.


Le magazine cite aussi le groupe chinois Linuo Paradigma, qui est le leader mondial de la fabrication des chauffe-eau solaires et qui investira 96 millions de dirhams (environ 10 millions de dollars) pour édifier une unité industrielle d'une capacité de production de 50 millions de chauffe-eau solaires par an, destinés au marché marocain et africain. Pour son financement, Linuo Paradigma s'est associée à la SIE et au marocain Cap Holding pour la distribution. Les clients marocains et africains de ces chauffe-eau solaires auront accès à des financements du groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank.

"Energie et stratégie" rapporte également que le Maroc et l'entreprise China Harbour Engineering se sont associés pour finaliser le projet marocain de création d'un réseau de 500 km, qui doit transférer une partie des eaux du nord vers le sud du pays.

La même source indique aussi que l'Office national de l'électricité et de l'eau potable du Maroc (ONEE) et la société Sepco III Electric Power Construction réaliseront des études communes pour étendre et maintenir la centrale thermique de Jerada (nord-est du pays).

Atlasinfo (avec Xinhua)
Samedi 5 Août 2017 - 16:17





Nouveau commentaire :
Twitter