Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les dirigeants conservateurs européens refusent de recevoir François Hollande


Samedi 3 Mars 2012 modifié le Lundi 5 Mars 2012 - 20:55

Les dirigeants conservateurs européens se sont entendus pour ne pas recevoir le candidat socialiste François Hollande. Ils se disent scandalisés par sa volonté de renégocier le pacte fiscal.




François Hollande était ce samedi à Dijon.
François Hollande était ce samedi à Dijon.
La chancelière allemande Angela Merkel et ses homologues conservateurs italien, espagnol et britannique se sont entendus pour refuser de recevoir le candidat socialiste à l’élection présidentielle en France, François Hollande, affirme le magazine Der Spiegel à paraître lundi.

Mme Merkel, le président du Conseil italien, Mario Monti, et le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, se sont "engagés verbalement" à ne pas recevoir M. Hollande, que les sondages donnent vainqueur de la présidentielle française, selon Der Spiegel. Le Premier ministre britannique David Cameron s’est joint à eux.

D’après l’hebdomadaire, les dirigeants conservateurs sont "scandalisés" par la déclaration du candidat socialiste sur une renégociation du pacte fiscal, une pièce centrale du sauvetage de la zone euro.

Le 6 février, Mme Merkel a apporté tout son soutien au président français conservateur Nicolas Sarkozy, candidat à sa réélection.

Après un Conseil des ministres franco-allemand à Paris, elle a déclaré: "Je soutiens Nicolas Sarkozy sur tous les plans car nous appartenons à des partis amis", en rappelant que le président sortant était venu lui prêter main forte en 2009, avant les législatives qui ont permis sa reconduction à la tête du gouvernement allemand.

Mme Merkel doit aussi participer à un ou des meetings de M. Sarkozy. M. Hollande avait ironisé sur ce soutien, jugeant que le fait que Nicolas Sarkozy ait "besoin" d’Angela Merkel "en disait long sur sa situation".

"Si Mme Merkel veut faire campagne pour M. Sarkozy, elle en a parfaitement le droit (...). C’est même une tâche rude qu’elle se donne car ça ne sera pas facile de convaincre les Français ", avait-il plaisanté. François Hollande avait demandé à être reçu par Angela Merkel, qui avait refusé de dire si elle recevrait à Berlin le rival socialiste de "son" candidat.

Une rencontre à Berlin entre Mme Merkel et M. Hollande, qui mène dans les sondages face à Nicolas Sarkozy, a été évoquée pour mai, sans être confirmée ou infirmée. L’élection présidentielle française se tient les 22 avril et 6 mai.
Samedi 3 Mars 2012 - 21:35

Avec agences





1.Posté par McTwister le 04/03/2012 07:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceci illustre que F. Hollande est vraiment un capitaine de pédalo. Mais nous sommes nombreux à le savoir déjà ! Tout a déjà été dit sur son incompétence comme 1er secrétaire du PS - C'est d'ailleurs Aubry héritant d'un PS sans âme et à la dérive qui l'a fustigé en disant qu'il lui avait fallu 2 ans pour RESTAURER le PS ! (pas moins !). En 2007 il a abandonné son ambition électorale à son ex-compagne et il n'a jamais été ministre. Si ça ne vous suffit pas,... Il n'y a que les médias pour croire. Qu'allez-vous faire maintenant que l'Europe le méprise ? Méprise un gars qui a prouvé sa mollesse et qui prétend donner des ordres à l'Europe. D'ailleurs dans son dernier meeting il prétend qu'il ne sera pas un président qui gouverne. Ce type a peur de son ombre et sera balayé d’un revers de main par des Merkel, Rajoy, Cameron et Prodi. D’ores et déjà la 2e place de la France dans l’UE est à la corbeille à papiers, les agences de notation vont se la bouffer toute crue et nous seront humiliés par toute l’Europe. Hollande sera le pacha de Élysée, doigts de pied en éventail, n’osant sortir de la France. Curieusement on ne le voit pas faire meeting en région PACA qui n’aime pas du tout la gauche, aussi se contente-t-il d’aller dans ses fiefs.

Nouveau commentaire :
Twitter