Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les députés français appelés mardi à prolonger l'état d'urgence


Mardi 16 Février 2016 modifié le Mardi 16 Février 2016 - 08:14




Les députés français sont appelés mardi à prolonger jusqu'à fin mai l'état d'urgence en France, une semaine après un vote massif du Sénat et alors que le gouvernement vient de prédire "d'autres attaques d'ampleur" en Europe. Le vote de l'Assemblée nationale est prévu à 15H15 GMT.

Critiqué par le Conseil de l'Europe, qui a regretté des abus de la police, une partie du monde du droit et des associations, notamment la Ligue des droits de l'Homme, l'état d'urgence instauré après les attentats de Paris (130 morts, plusieurs centaines de blessés) est soutenu par la majorité de la classe politique française.

Ce régime d'exception permet notamment au ministre de l'Intérieur d'assigner à résidence toute personne dont le "comportement" est jugé comme "une menace pour la sécurité et l'ordre publics", et d'ordonner "des perquisitions à domicile de jour comme de nuit", sans implication de la justice.

Depuis novembre, quelque 3.340 perquisitions administratives ont été menées et 578 armes saisies. Plus de 340 personnes ont été mises en garde à vue et 285 assignations à résidence sont toujours en vigueur.

Depuis le début de l'année, 40 personnes ont été interpellées pour leur implication présumée dans des filières, pour des menaces ou apologie du terrorisme, selon le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Dans son combat contre les abus, la Ligue des droits de l'Homme s'est tournée vers le Conseil constitutionnel, la plus haute juridiction française, qui se prononcera vendredi sur la validité des interdictions de réunion et des perquisitions.

"C'est une certitude" qu'il y aura d'autres attentats "d'ampleur" en Europe, a affirmé samedi le Premier ministre français Manuel Valls, en estimant que le monde était entré dans une époque d'"hyperterrorisme".

"Nous devons cette vérité à nos peuples: il y a aura d'autres attaques, des attaques d'ampleur, c'est une certitude. Cet hyperterrorisme est là pour durer, même si nous devons le combattre avec la plus grande détermination", a-t-il ajouté.
Mardi 16 Février 2016 - 08:13

Atlasinfo avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter