Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les côtes de Louisiane menacées par une marée noire


Lundi 26 Avril 2010 modifié le Lundi 26 Avril 2010 - 11:48




Des bateaux chargés de nettoyer la marée noire causée par le naufrage de la la plate-forme Deep Water Horizon.
Des bateaux chargés de nettoyer la marée noire causée par le naufrage de la la plate-forme Deep Water Horizon.
Du pétrole s'échappe de la plate-forme pétrolière qui a explosé mardi au large des Etats-Unis avant de sombrer dans les fonds marins du Golfe du Mexique deux jours plus tard, ont annoncé le groupe pétrolier britannique BP et les gardes-côtes. "Selon nos estimations, mais ce ne sont que des estimations, les fuites de pétrole représentent 1 000 barils par jour", a déclaré Ron Rybarczyk, porte-parole de BP, le locataire de la plate-forme.

A titre de comparaison, la plate-forme nommée Deep Water Horizon contenait 2,6 millions de litres de pétrole et extrayait 8 000 barils de pétrole par jour, soit près de 90 000 litres, avant l'accident. "C'est une fuite importante", a averti le porte-parole des gardes-côtes, Erik Swanson. "Nous déployons un dispositif adapté à une fuite importante même si nous sommes encore en train d'évaluer son ampleur." Une nappe de pétrole de 32 kilomètres sur 32 kilomètres est observable à une soixantaine de kilomètres des côtes de la Louisiane.

BP est en train de faire son choix entre deux options pour mettre fin à cet écoulement. L'une consiste à utiliser du matériel préexistant sur la plate-forme pour colmater les brèches. L'autre, qui nécessite plus de temps, consiste à injecter du ciment dans le conduit concerné par les fuites. Actuellement, le mauvais temps qui sévit sur le golfe bloque les efforts pour contenir la pollution.

Parmi les cent vingt-six personnes qui se trouvaient à bord de Deep Water Horizon au moment de l'explosion suivie d'un important incendie, dix-sept ont été blessées, dont quatre sont dans un état critique, et onze ont disparu.

Lundi 26 Avril 2010 - 11:45

Le Monde




Nouveau commentaire :
Twitter