Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les cigarettes électroniques "peuvent émettre des composés potentiellement cancérogènes" (étude)


Lundi 26 Août 2013 modifié le Mardi 27 Août 2013 - 09:33

Selon une étude réalisée par la revue 60 millions de consommateurs, certaines cigarettes électroniques "peuvent émettre des composés potentiellement cancérogènes". Le magazine révèle aussi des problèmes d'étiquetage, des défauts de fabrication et des taux de nicotine mensongers. La revue s'appuie sur des tests réalisés sur une dizaine de modèles de cigarettes jetables ou rechargeables.




Les cigarettes électroniques "peuvent émettre des composés potentiellement cancérogènes" (étude)
Également décelée, l'acroléine, une molécule très toxique, émise en quantité très significatives par l'E-Roll. Selon l'étude, les cigarettes électroniques de cette marque comprennent "des teneurs qui dépassent même parfois celles que l'on peut mesurer dans la fumée de certaines cigarettes". Ceci vraisemblablement en raison d'un dispositif qui chauffe trop vite.

Le magazine relève aussi que la dose de nicotine des recharges liquides ne correspond pas toujours à ce qui est mentionné, avec des teneurs inférieures dans tous les cas. "Sur 10 liquides que nous avons testé, il y en a six qui n'étaient pas conformes à ce qu'ils annonçaient. Vous avez des taux de nicotine qui sont différents de 70% entre la valeur affichée et la valeur réelle", détaille Thomas Laurenceau. Autre défaut d'étiquetage : des produits annoncés "sans" propylène glycol qui en contienne ou des fabricants qui "oublient" de mentionner sa présence.

L'étude incite à réglementer davantage la vente de ces cigarettes électroniques. "Il faut essayer de mieux contrôler ce produit, en faire quelque chose de sûr. On a vraiment du travail à faire, comme alerter les autorités sanitaires, la direction des fraudes. Il faut tout faire pour que la cigarette électronique soit la plus inoffensive possible et libérer le marché de toutes les cochonneries qui sont vendues par les uns et les autres", estime-t-il.

Lundi 26 Août 2013 - 09:40






1.Posté par Kahina le 26/08/2013 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réglementation est indispensable mais il ne faut pas tuer le poussin dans l'oeuf. L'important c'est juste d'utiliser des liquides qui respectent des normes de sécurité comme les liquides Flavour Art (fabriqués en Italie), qui sont d'ailleurs les seuls garantis sans alcool : voir ici et dont on a analysé la toxicité, voir cet article d'expert qui donnent leur avis sur la cigarette electronique.

Après il est certain qu'il faut poursuivre la recherche.

2.Posté par Sophie le 26/08/2013 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis surprise de cette étude. J'avais lu il y a quelques jours que de nombreux fabricants de liquide pour cigarette électronique avaient été contrôlés et que leur composition correspondait bien à ce qui était indiquée sur le flacon.

3.Posté par le randonneur le 28/08/2013 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
60 millions de consommateurs adore voir le monde par le petit bout de la lorgnette. Que les Français surpayent leurs voitures neuves et d'occasions jusqu'à 50% par rapport à leurs homologues Européens, le magazine s'en moque! Par contre les cigarettes électroniques, 1/2 million d'usagers en France, ça c'est intéressant. Pauvre France!

4.Posté par Jadis le 29/08/2013 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve dommage de faire fuir les fumeurs quitte à les priver d'une invention aussi formidable que la cigarette électronique
Elle reste tout de même moins dangereuse que le tabac et beaucoup de fumeurs vont penser le contraire à cause d'une telle information.

Nouveau commentaire :
Twitter