Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les chutes constituent la 2ème cause de décès accidentels dans le monde (OMS)


Lundi 6 Septembre 2010 modifié le Lundi 6 Septembre 2010 - 15:10

Quelques 424 000 personnes perdent la vie chaque année à la suite de chutes, qui constituent la deuxième cause de décès accidentels ou de décès par traumatisme involontaire dans le monde, indique, lundi, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).




L'Organisation précise que plus de 80 % de ces décès surviennent dans les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, ajoutant que les personnes qui font le plus grand nombre de chutes mortelles sont des personnes de plus de 65 ans.

L'OMS enregistre chaque année 37,3 millions de chutes qui sont suffisamment graves pour nécessiter des soins médicaux, signalant que plus de 17 millions d'années de vie ajustées sur l'incapacité (DALY) perdues sont imputables à ces chutes.

C'est chez les personnes de 65 ans ou plus, les jeunes de 15 à 29 ans et les enfants jusqu'à 15 ans que la morbidité est la plus élevée, fait remarquer l'OMS.

Elle ajoute que le coût des traumatismes dus aux chutes est important, précisant que pour les personnes de 65 ans ou plus, le coût moyen par traumatisme dû à une chute, pour le système de santé de la République finlandaise et de l'Australie, est de 3611 et 1049 dollars respectivement.

Afin de parer à ces accidents, l'Organisation onusienne préconise des stratégies de prévention privilégiant l'éducation, la formation et l'aménagement d'environnements sécurisés, en accordant un degré de priorité élevé aux travaux de recherche sur les chutes et en mettant en place des mesures efficaces pour réduire les risques.

Les stratégies de prévention devraient être globales et multiformes et devraient privilégier la recherche et les initiatives en santé publique, de façon à mieux définir la charge que représentent les chutes, à étudier de manière plus approfondie des facteurs de risque variables et à mettre en œuvre une prévention efficace, recommande l'Organisation.

D'après elle, ces stratégies devraient promouvoir les mesures visant à sécuriser l'environnement et à réduire les facteurs de risque et encourager la suppression de tout ce qui peut favoriser les chutes, la formation des soignants aux stratégies de prévention fondées sur des bases factuelles, et l'éducation des individus et des communautés afin qu'ils soient davantage sensibilisés aux risques.



Lundi 6 Septembre 2010 - 15:03





Nouveau commentaire :
Twitter