Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Les autorités péruviennes démentent les allégations d'une séparatiste du "polisario"


Samedi 23 Septembre 2017 modifié le Dimanche 24 Septembre 2017 - 00:35

Les autorités péruviennes ont démenti, une nouvelle fois et de manière catégorique, les allégations fallacieuses de la séparatiste du "polisario" la dénommée Khadijetou El Mokhtar, qui se trouve toujours à l’aéroport international de Lima depuis le 9 septembre, suite à l’inclusion de son nom sur la liste des personnes interdites d’entrée sur le territoire péruvien.




Les autorités péruviennes démentent les allégations d'une séparatiste du "polisario"
La dénommée Khadijetou El Mokhtar a été interdite d’accès au territoire sur la base d’une ordonnance émanant de l’Instance nationale de l’immigration, et ce, dans le cadre des lois de migration en vigueur dans le pays, indique un communiqué publié par les services péruviens de l’immigration, relevant du ministère de l’Intérieur, sur leur site web.

Depuis cette date, la mise en cause a choisi de rester de manière volontaire et illégale dans l’un des bureaux des services d’immigration à l’aéroport de Lima et refusé de quitter les lieux de même qu’elle a rejeté une proposition d'évacuation de manière gratuite vers sa destination d’origine, explique le communiqué, en relevant que la dénommée Khadijetou El Mokhtar a "rejeté la possibilité d'entrer dans le pays avec l'engagement express de mener uniquement des activités touristiques".

Et le document d’ajouter que "les services de l’immigration ont agi dans le plein respect de la Constitution et des lois en vigueur vis-à-vis de cette citoyenne espagnole, qui ne dispose pas de visa diplomatique délivré par les autorités péruviennes lui reconnaissant un statut de diplomate, ni d'un rendez-vous pour tenir une réunion avec le Bureau ministériel des affaires étrangères ou la présidence de la Commission des Affaires étrangères du Congrès péruvien".

La dénommée Khadijatou El Mokhtar, "lors de son séjour au Pérou du 10 juin au 18 juillet derniers en tant que touriste, s’est adonnée à plusieurs activités à caractère politique et a usurpé le statut d’ambassadrice de "la république sahraouie fantoche", avec laquelle le Pérou a suspendu ses relations diplomatiques, et a perpétré des actes en violation des conditions figurant dans la loi et la réglementation migratoires", ajoute la même source.

En vertu de l'article 154 du Règlement de la loi sur les migrations, la Direction des services de migration a publié une ordonnance concernant cette citoyenne étrangère pour violation de l'ordre public national, étant donné que cette dernière a surpris les autorités de l'immigration en se présentant en tant que touriste espagnole, alors qu’en réalité elle avait l'intention de mener des activités politiques publiques.

Les allégations de la dénommée Khadijetou El Mokhtar concernant son arrestation par les autorités sont infondées, conclut le communiqué.

Ce démenti vient mettre à nu les allégations fallacieuses de la séparatiste et porte un coup dur aux manœuvres sans succès des séparatistes du polisario au Pérou. Il s’ajoute aussi à un démenti officiel du ministère des Affaires étrangères du Pérou, selon lequel la dénommée Khadijetou El Mokhtar n’est qu’une touriste étrangère en situation irrégulière en raison de sa violation des lois migratoires.

En réponse à des questions de certains membres du Congrès, le ministre péruvien des Affaires étrangères, Ricardo Luna, avait affirmé, récemment, que la dénommée El Mokhtar n’a pas été reçue par son ministère pour délibérer des missions qu'elle pourrait entreprendre en tant que détentrice d’un visa de tourisme, et que, contrairement à ses allégations, elle n’a jamais obtenu de privilèges, d'immunité ou de statut diplomatique en tant que représentante du "polisario" à Lima.


Atlasinfo avec MAP
Samedi 23 Septembre 2017 - 06:18





Nouveau commentaire :
Twitter