Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Les Sénégalais aux urnes pour des législatives tests


Dimanche 30 Juillet 2017 modifié le Lundi 31 Juillet 2017 - 10:24

Les Sénégalais ont commencé dimanche à voter pour renouveler leur Assemblée nationale lors de législatives tests à deux ans de la présidentielle de 2019, à l'issue d'une campagne émaillée de violence.




Les Sénégalais aux urnes pour des législatives tests
Les quelque 6,2 millions d'électeurs doivent se rendre dans près de 14.000 bureaux de vote répartis dans le pays et dans huit "départements de l'étranger" pour la diaspora dispersée dans le monde entier.

Au Sénégal même, les bureaux devaient ouvrir à 08H00 GMT pour permettre aux électeurs de départager un nombre record de listes -- 47, contre 24 en 2012.

Mais des retards de 15 à 30 minutes ont été rapportés dans plusieurs bureaux par les médias locaux, certains centres de vote ayant dû être nettoyés après le violent orage qui s'est abattu sur le Sénégal samedi soir.

"On vient de démarrer. Tout le matériel est en place", a déclaré à l'AFP Ismael Coly, président du bureau numéro 6 du centre de vote de Mbao, dans la banlieue de Dakar, où la cour de l'école était pleine d'électeurs.

Les bureaux doivent fermer à 18H00 GMT et les premiers résultats de ce scrutin à un tour sont attendus dans la nuit de dimanche à lundi.

Face aux partisans du chef de l'Etat Macky Sall, l'opposition avance divisée, avec comme têtes de liste principales son prédécesseur, le nonagénaire Abdoulaye Wade, et le maire de Dakar, Khalifa Sall, en détention préventive pour une affaire de détournement de fonds présumé.

Signe de la tension des derniers jours, le ministre de l'Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, a décrété vendredi "pour des raisons de sécurité" une interdiction de circuler entre les régions du pays le jour du vote, de minuit à minuit.

Des responsables politiques et religieux ont quant à eux lancé des appels au calme. Car la campagne a été émaillée de violences qui ont fait de nombreux blessés à travers ce pays pourtant réputé en Afrique pour sa tradition démocratique.

Avec AFP
Dimanche 30 Juillet 2017 - 12:58





Nouveau commentaire :
Twitter