Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques





Les Panafricaines satisfaites du 1er Forum des femmes journalistes en Afrique, espèrent pérenniser la manifestation au futur


Vendredi 10 Mars 2017 modifié le Dimanche 12 Mars 2017 - 08:58

Les panafricaines ont exprimé leur satisfaction quant à la première édition du Forum des journalistes africaines qui a pris fin, mercredi soir, à Marrakech, émettant le souhait de pérenniser la manifestation au futur de manière à fructifier davantage l’échange entre les différentes expertes des médias au niveau du continent.




Les Panafricaines satisfaites du 1er Forum des femmes journalistes en Afrique, espèrent pérenniser la manifestation au futur
Dans une déclaration à la MAP, la journaliste mauritanienne, Zineb Ou Mt Hed, directrice de publication du journal "Le libérateur", a fait savoir que ce forum a permis de renforcer les capacités des femmes africaines dans le domaine de la presse, de manière à contribuer au changement de l’image établie sur le continent et à dissiper les stéréotypes véhiculés.

Elle a de même salué l’expérience distinguée des expertes marocaines dans le domaine des médias, des femmes qui, aussi nombreuses que qualifiées, constituent, grâce à leurs talents et larges expériences, de bons exemples à suivre au niveau du continent.

L’experte mauritanienne des médias a aussi recommandé la création de réseaux de presse au niveau des pays frontaliers de manière à renforcer la coordination dont l’absence constitue un grand obstacle qui freine la promotion du métier.

Du côté sénégalais, la journaliste Awa Mbaye, qui représente le groupe "Futurs médias", a souligné que le défi de rassembler 100 femmes journalistes et fructifier leur échange a été beau et bien relevé, précisant que ce forum a constitué une plateforme pour la mise en place de dispositions concrètes pour la promotion du secteur dans l’avenir.

"En sortant de cette première édition, on va continuer à communiquer sur les éventuelles propositions à mettre en place, pour un avenir meilleur de la femme journaliste en Afrique", a-t-elle noté.

Même son de cloche chez sa consœur malgache, Odile Raharjaona, présidente de l’Office national de la Radio Télévision publique Malgache (ORTM), qui s’est félicitée de la tenue de cette manifestation, indiquant que la femme journaliste africaine doit faire face à beaucoup de préjugés et de stéréotypes, en se faisant aider et accompagner par les hommes en vue de se mettre sur le devant de la scène et faire entendre sa voix.

Et de préciser que les professionnelles de la presse en Afrique doivent représenter le changement qu’elles souhaitent voir au niveau de leurs pays, en contribuant concrètement pour transformer leur réalité et leur vécu.

La journaliste sahraouie marocaine, Rachida El Azhari, chargée de la communication au niveau de la Fondation Almouggar a, pour sa part, noté que la rencontre a constitué une occasion idoine pour échanger avec des professionnelles des médias africains autour des défis et contraintes du secteur à l’échelle continentale.

Elle a, à cet effet, précisé que ce forum lui a permis de faire découvrir aux Panafricaines les missions de la fondation, qui intiée par M. Fadel Ben Yaich dans le cadre d’une approche africaine, se préoccupe de l’intégration de la femme sahraouie et de son insertion sur les plans socio-économique et culturel tout en préservant son identité pour les générations futures.


Samira Sitail, Directrice générale adjointe de l’information, des magazines et du sport de 2M
Samira Sitail, Directrice générale adjointe de l’information, des magazines et du sport de 2M
Quant à Samira Sitail, Directrice générale adjointe de l’information, des magazines et du sport de 2M, elle a révélé à la MAP que cette manifestation qui doit être pérennisée, est un rendez vous continental pour échanger des expériences entre les panafricaines et apprendre les unes des autres, car malgré leur histoires différentes, elles font face aux mêmes défis et problèmes.

"En tant que journalistes nous avons certains objectifs pour mettre la lumière sur le continent africain qui n’est pas synonyme de conflits armés et de la famine, mais regorge plutôt d’un ensemble de compétences et de talents", a-t-elle confié, relevant que les expertes des médias ont bien saisi cette occasion pour flatter leur fierté d’être africaines, en portant très haut les couleurs du continent.

Ont pris part à cette manifestation initiée par Radio 2M en collaboration avec le comité Parité et diversité de la même chaine, quelque 100 journalistes de tout le continent africain dont des rédactrices en chef, reporters, directrices de publications, TV, radio, presse écrite, magazine et site d’information.

Le continent a été représenté lors de cette première édition par 24 pays de l’Afrique francophone à savoir: Algérie, Tunisie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Congo-Brazzaville, République démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Ghana, Guinée-Conakry, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Rwanda, Sénégal, Soudan, Tchad, Togo, outre le Maroc

Le 8 mars est aussi l’occasion, chaque année, de faire le bilan sur la situation des femmes à travers le monde, les acquis et les nombreux combats à poursuivre.

Atlasinfo (avec map)
Vendredi 10 Mars 2017 - 08:12





Nouveau commentaire :
Twitter