Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les Mormons, ultra-minoritaires et toujours entourés de suspicion


Vendredi 2 Novembre 2012 modifié le Vendredi 2 Novembre 2012 - 12:17




Les Mormons, ultra-minoritaires et toujours entourés de suspicion
Mitt Romney, s'il l'emporte, sera le premier président américain mormon à la Maison Blanche et le plus prestigieux fidèle d'une religion née aux Etats-Unis, largement minoritaire, autrefois persécutée et toujours un peu entourée de suspicion.

L'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours (LDS), son nom officiel, affirme rassembler six millions de personnes aux Etats-Unis, les "saints" comme ils se dénomment eux-mêmes, soit 2% de la population. Huit millions de Mormons sont répartis dans le reste du monde.

La LDS est connue pour ses missionnaires, sa pratique de la polygamie, toutefois rejetée en 1890, ainsi que son expertise en généalogie, développée pour des raisons religieuses.

En 1820, Joseph Smith, à 14 ans, affirme avoir vu Dieu et Jésus-Christ lui confier la tâche de restaurer l'église des origines, avec l'aide du "Livre de Mormon". Persécutés, les Mormons se sont réfugiés en Utah (ouest) --Salt Lake City est leur "capitale"-- et vivent aujourd'hui surtout dans l'ouest des Etats-Unis.

Joseph Smith lui-même a été tué par une foule en colère alors qu'il était en prison et dans le même temps candidat à la présidence des Etats-Unis.

Les Mormons suivent des règles strictes: pas d'alcool, de tabac, de thé et de café. Leurs valeurs sont largement conservatrices sur l'avortement, le mariage homosexuel ou la chasteté avant le mariage, et pour la plupart en accord avec celles du parti républicain, pour lequel une majorité d'entre eux votent.

Les Mormons reversent 10% de leurs revenus à leur église. Mitt Romney, richissime ex-homme d'affaires, a affirmé qu'il donnerait au cours des deux prochaines années 4,13 millions de dollars à son église. Le candidat a été missionnaire en France dans sa jeunesse, une tâche demandée aux jeunes hommes.

Des "centres pour visiteurs" sont ouverts pour expliquer le mormonisme au public mais pas les temples eux-mêmes, auxquels seuls les mormons peuvent accéder. Cet usage a ouvert la voie aux accusations de pratique sectaire.

La LDS a également été accusée de racisme, refusant la prêtrise aux Noirs --la couleur de peau étant le signe d'une malédiction divine selon les textes fondateurs-- jusqu'en 1978.

Un Américain sur cinq s'affirme "mal à l'aise" avec le mormonisme et trois sur cinq s'en sentent "très différents", selon l'institut Pew.

Parmi les Mormons célèbres, pratiquants ou d'ascendance mormone, on compte la chanteuse Christina Aguilera, l'acteur Ryan Gosling, l'ex-PDG des hô tels Marriott, Bill Marriott, et l'auteur de la série Twilight Stephenie Meyer. Thomas Monson, 85 ans, est l'actuel président de la LDS.

Vendredi 2 Novembre 2012 - 10:18





Nouveau commentaire :
Twitter