Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Les Kényans aux urnes pour des élections générales sous tension


Mardi 8 Août 2017 modifié le Mardi 8 Août 2017 - 23:17

Plus de 19,6 millions d'électeurs kényans inscrits sont appelés à se rendre ce mardi aux urnes pour élire leur président, les gouverneurs, les députés, les sénateurs, les représentantes des femmes et les membres des assemblées locales.




Quelque 40.833 bureaux de vote aménagés dans 290 circonscriptions électorales à travers le pays, ont ouvert leurs portes à 06H00 (HL, GMT+3) et devraient fermer à 17H00 (HL) pour permettre l’opération de dépouillement des votes avant la transmission des résultats de chaque bureau par voie électronique au centre national de dépouillement.

Pour accomplir leur vote, les électeurs, dont 5,2 millions votent pour la première fois, feront l'objet d'une reconnaissance biométrique (empreintes digitales), par le biais d’un système électronique d’identification des votants.

Selon la presse locale, plus de 9.000 observateurs locaux et étrangers ont été accrédités par la Commission électorale indépendante (IEBC) pour l’observation des scrutins, alors qu’environ 300 journalistes étrangers couvrent cette opération électorale la plus suivie dans l’histoire des élections organisées dans ce pays est-africain.

Outre ce système, d’importants moyens logistiques et humains sont mobilisés pour assurer le bon déroulement de ce scrutin. d'après les chiffres de la Commission électorale indépendante (IEBC), quelque 150.000 agents de sécurité seront déployés à travers le pays pour veiller au bon déroulement de l’opération électorale dans les bureaux de vote et les centres de dépouillement aménagés à cette occasion.

L’IEBC avait également prévu de recruter au moins 360.000 employés temporaires, dont 91.032 présidents de bureaux de vote et leurs adjoints, 262.665 employés qui seront déployés dans les bureaux de vote, 580 techniciens en TIC dans les 290 circonscriptions électorales (deux pour chaque circonscription) et 337 personnes chargées de la gestion logistique, outre la mobilisation de 25.000 véhicules de transport.

La campagne officielle pour ces élections générales avait démarré le 28 mai et a pris fin samedi dernier.

Huit candidats se disputent la présidentielle, mais la course à la State se limite entre les deux principaux rivaux de la scène politique locale à savoir le président sortant, Uhuru Kenyatta (Parti Jubilee au pouvoir) et l’ancien Premier ministre, Raila Odinga (National Super Alliance, NASA).

Environ 10.000 candidatures sont inscrites aux postes de parlementaires, gouverneurs et membres des assemblées locales.
Mardi 8 Août 2017 - 11:08





Nouveau commentaire :
Twitter