Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les Français jugent que l'influence et la visibilité de l'islam en France sont "trop importantes" (sondage)


Jeudi 25 Octobre 2012 modifié le Jeudi 25 Octobre 2012 - 12:43




Une mosquée en France profanée
Une mosquée en France profanée
Six Français sur 10 (60%) estiment que l'influence et la visibilité de l'islam en France sont aujourd'hui "trop importantes", contre 55% il y a deux ans, d'après un sondage Ifop pour Le Figaro publié jeudi.

Selon cette étude, 43% des Français considèrent par ailleurs que la présence d'une communauté musulmane en France est plutôt une "menace" pour l'identité du pays, contre 17% qui la voient comme un facteur d'enrichissement culturel, et 40% ni l'un ni l'autre.

"Notre sondage démontre une évolution qui va dans le sens d'un durcissement supplémentaire des Français vis-à-vis de cette religion et d'une perception négative renforcée de l'islam", explique dans Le Figaro Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l'Ifop.

Cette étude montre une opposition de plus en plus marquée des Français à certains symboles de l'islam.

Quarante-trois pour cent des sondés se prononcent ainsi contre la construction de mosquées, par rapport à 39% en 2010, et 63% se disent contre le port du voile ou du foulard dans la rue, par rapport à 59% en 2010.

Cette étude est publiée à la veille de la fête musulmane de l'Aïd el Kébir, qui débute vendredi et qui sera étalé sur trois jours faute d'abattoirs agrées suffisants pour répondre à la demande.

Ce sondage a été réalisé en ligne du 15 au 18 octobre sur un échantillon de 1.736 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

Jeudi 25 Octobre 2012 - 09:20






1.Posté par Miyem le 25/10/2012 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article est intéressant mais manque sévèrement de nuances.
En présentant ce phénomène, le journaliste ne fait pas que relater des faits et des chiffres réels et percutants: il exacerbe aussi les tensions qu'il dénonce.
Je m'explique, un article de la sorte, accompagné d'une photo aussi choquante, ne fait qu'accroître la méfiance et l'intolérance de la société musulmane à l'égard de la France.
II est regrettable que cet article n'ait pas été enrichi d'une analyse des raisons de ce phénomène, de son contexte et de son évolution dans d'autres pays.
Je suis moi-même marocaine et suis la première touchée par les chiffres que je perçois ici. Mais je pense qu'il faut éviter de tomber dans le danger du stéréotype faux simpliste d'une France intolérante.
La France est loin d'être le seul pays ou ce phénomène se manifeste malheureusement. Il est inséparable de la montée du terrorisme islamique qui accroît inévitablement la méfiance à l'égard de ces communautés.
Dans ce contexte là, notre rôle n'est pas de condamner cette méfiance et se replier sur soi-même. Au contraire, compréhension de ces raisons nous permettra de mieux défendre notre propre culture et nos valeurs de manière à ce qu'elle s'intègre au mieux dans les sociétés qui tendent à les rejeter.
Merci au journaliste pour ces chiffres probants et intéressants, qui nous font prendre conscience de la nécessité de la promotion d'une culture musulmane tolérante et enrichissante.

2.Posté par Laurent le 25/10/2012 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Miyem
Je suis Français agnostique (baptisé catholique) bien qu'ayant un nom de famille à consonance algérienne. Je suis blond aux yeux bleus avec une peau très claire. Je suis né à Toulouse, j'ai vécu à la campagne et actuellement j'habite ma ville natale.

Toulouse a eu deux problèmes liés aux Islamistes durant l'année 2012:
- les attaques de Mohamed Merah qui a tué 7 personnes (trois militaires, un professeur et trois enfants) et paralysé un 8ème (le quatrième militaire à Montauban que tout le monde oublie de mentionner. Peut être parce qu'il est noir?).
- Le blocage du Pont Neuf lors du printemps de Septembre par des Salafistes qui ont jugé une œuvre blasphématoire concernant le Coran et ils ont boycotté l'art avec une attaque sur une passante. L'artiste (marocain) l'a en plus testé au Qatar qui eux ont aimé. Les Salafistes occidentaux seraient-ils pire que ceux du monde arabe notamment les Wahhabites? Heureusement, un imam est venu pour calmer les Salafistes.
Sans compter la délinquance venue des banlieues qui posent de nombreux problèmes dans la ville, même dans le centre, depuis de nombreuses années. Cette délinquance a remplacé un jour le drapeau français par le drapeau algérien sur la place du Capitole (mairie de Toulouse et son monument le plus connu).

Et pourtant, je ne suis pas Islamophobe. J'ai de nombreux amis musulmans (et pas tous français) dont un certain nombre pratique l'Islam dont manger hallal et la pratique du Ramadan. Ils m'ont montré un visage de l'Islam qui n'est pas celui renvoyé par ces Islamistes (qui au passage ne représente pas l'Islam pour moi mais un fascisme raciste et misogyne sous couvert de religion) ou ces délinquants. Ils respectent mes convictions agnostiques. J'ai cette ouverture d'esprit que beaucoup de Français n'ont pas et malheureusement l'Islam n'est pas le seul sujet traité où il y a des stigmatisations. Il n'y a qu'à voir les manifestations contre l'homosexualité en ce moment dans de nombreuses villes de France.

Étant en période de crise, les mouvements identitaires reprennent de l'ampleur partout dans le monde. Vu la diversité de la France, ce repli identitaire se fait pour chaque communauté, même de la plus nombreuse: nous avons les Salafistes, nous voyons les groupuscules d'extrême droite comme "génération identitaire" qui ont investi la mosquée de Poitiers et de nombreux Juifs se replient autour du CRIF, voire même émigrent en Israël ne se sentant plus chez eux en France. Mais pour ma part, le problème de l'intégration des musulmans en France sort de la responsabilité de la communauté musulmane et des Français à cause d'un cercle vicieux.
La responsabilité des Français (et des médias) vient du fait qu'on a isolé les immigrés dans les cités dortoirs (conçus pour les ouvriers au départ et se débarrasser des bidonvilles) pour des métiers précaires. Lorsque les habitants de ces cités ont voulu accéder à des postes plus importants ou déménager de la cité dortoir, les Français (plus racistes à l'époque) ont refusé les accès à de meilleurs emplois ou de meilleures habitations. Ce qui a développé une sorte de communautarisme dont les descendants en deviennent aussi adeptes. Ce communautarisme provoque parfois de la délinquance ou la fanatisme religieux qui conduisent au rejet de la part des Français dans les générations suivantes. Les médias, les associations soit-disant anti-racistes (SOS racisme en tête) et la justice jouent un rôle primordial et ils n'arrangent pas les choses, loin de là. Ils ont même tendance à jeter l'huile sur le feu.

Nouveau commentaire :
Twitter