Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les « Elles de la Poésie » à la 7ème édition du Festival Founoun d’Agadir 2015


Dimanche 3 Mai 2015 modifié le Lundi 4 Mai 2015 - 12:24

Pour sa 7ème édition 2015, le Festival Founoun des poésies marocaines se tient du 5 au 7 mai à Agadir. Placée sous le signe « Les Elles de la Poésie », cette édition mettra en avant la créativité artistique des femmes, aussi bien au niveau pictural qu’au niveau poétique et artistique.

Par Fouzia Benyoub




Le programme de cette année est centré sur la créativité féminine avec des débats, expositions de peintures et de photographies, lectures poétiques, et soirées musicales. Le grand poète Abdellatif Lâabi est le président d'honneur cette édition. A l’origine de ce festival, le Forum Founoun pour la Culture et la création, relevant de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Ibn Zohr d’Agadir.

La manifestation 2015 ambitionne de « conjuguer les arts de la créativité féminine, faire connaître et reconnaître la créativité poétique dans sa diversité linguistique, culturelle et cultuelle, honorer la femme dans toutes ses créations et dans toutes ses expressions ».

« Les Elles de la Poésie » veut fêter la pluralité de la poésie féminine et « sonne et résonne doublement en interpellant un visuel dans l’absence et un auditif dans une présence céleste, situation binôme se conjugue dans une omission de la reconnaissance et se déploie en intercession et mouvance. Les Elles que, et qui chantent la poésie, connotation interpellant la transcendance et l’infiniment possible » précise Leila Rhouni, directrice du Festival et professeure à La faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Université Ibn Zohr d’Agadir.

La 7ème édition réunira des voix féminines de ce Maroc pluriel, comme, Touria Ikbal, Alya Mae Laaynine, Arouhal, Zhoa Zreyek, Siham Bouhlal, Jocelyne Laabi, Najima Taytay, Nadia El Kassimi.


Trois tables rondes, avec « poésie et spiritualité » « la femme dans la poésie Hassanie » et « la poésie Amazigh et la femme dans la poésie amazigh ».
La création estudiantine est à l’honneur (poésie, chant Malhoun, peinture et photographie) avec la participation des étudiants de la faculté poly-disciplinaire de Taroudant.

Trois soirées artistiques sont programmées par le Festival Founoun : la première « Bayna lhanine wa ranine » avec les artistes Driss El Maloumi et la chanteuse Samira Kadiri, la Hassania « Bnat Aichata » et la troupe Féminine « Ahwach d’Idaoutanane »

Les conférences auront lieu à l’Espace des Humanités, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines et les soirées musicales au Palais des Roses

Le Festival Founoun des poésies marocaines, est devenu au fil du temps un festival culturel et artistique incontournable dans la ville d’Agadir. Dès son lancement en 2006, les organisateurs du « Forum Founoun pour la création et la culture » ont mis l’accent sur la promotion et la valorisation de la création poétique et les poésies marocaines chantées. Ainsi, eu fil des éditions du Festival, des rencontres et des passerelles ont pu être crées entre un large public et des poètes marocains et d’ailleurs, comme (Abdellatif Lâabi, Abderrafie Jouahri, Mohamed Loakira, Adonis..).

« Depuis sa création le forum founoun s’est assigné comme objectif la promotion des jeunes poètes grâce non seulement à des concours de création poétiques mais également à des rencontres-lectures. C’est ainsi qu’il a eu le privilège de découvrir de nouveaux talents ayant pu, par la suite, avoir une reconnaissance nationale et internationale traduite par des prix prestigieux (Aziz Blilid, Prix 2M), (Rachid Jadal, Prix IRCAM…). Ouhammou Al Ahmadi, Prix poésie Qatar) » rappelle Leila Rhouni.

Cette approche avant-gardiste a voulu défendre le droit à la diversité linguistique dans la création littéraire et artistique. Sensible à la richesse des poésies marocaines, le Forum Founoun est un précurseur dans son engagement de réconcilier le public marocain avec son patrimoine dans sa pluralité linguistique, artistique et cultuelle (Arabe, Darija, Hassani, Amazigh, Français, Espagnol…), (le Malhoun, l’Andaloussi, le Madih, le Soufi, Ahwach, le Gharnati, le Gnawi…), (poésie judéo-marocaine).

Fouzia Benyoub
Dimanche 3 Mai 2015 - 23:45





Nouveau commentaire :
Twitter