Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Législatives : la campagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, soutient Falorni contre Ségolène Royal


Mardi 12 Juin 2012 modifié le Mardi 12 Juin 2012 - 17:32




Valérie Trierweiler et Ségolène Royal
Valérie Trierweiler et Ségolène Royal
Alors que le président français François Hollande a appelé à voter Ségolène Royal, sa campagne Valérie Trierweiler soutient le dissident Olivier Falorni.

"Valerie Trierweiler‏@valtrier: Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d' années dans un engagement désintéressé", a écrit sur son compte Twitter à 11H56 Mme Trierweiler.

Interrogé par l'AFP sur la réalité de son encouragement par SMS, elle a répondu "oui", après avoir assuré avoir bien envoyé elle-même ce message.

Le chef de l'Etat avait pourtant apporté, son soutien à Mme Royal, qui en avait fait état dans la matinée, mise en ballottage par ce dissident dans la 1ère circonscription de Charente-maritime.

Elle a reçu le soutien mardi à la Rochelle de la première secrétaire du PS, Martine Aubry, et de la ministre et dirigeante d'EELV, Cécile Duflot, après une visite de Jean-Marc Ayrault il y a quelques jours.


Ségolène Royal et François Hollande ont vécu ensemble pendant une trentaine d'années et ont eu quatre enfants. Ils avaient annoncé leur rupture en 2007 après l'échec de Mme Royal à l'élection présidentielle. Trois ans plus tard, François Hollande officialisait sa relation avec Valérie Trierweiler, journaliste à l'hebdomadaire Paris Match.

Mme Royal, arrivée en tête au premier tour (32,03%), reste menacée au second tour par M. Falorni (28,91% au premier tour), qui pourrait notamment bénéficier de l'apport de voix de droite et l'emporter dimanche prochain, privant ainsi Mme Royal de la possibilité de briguer la présidence de l'Assemblée.

La droite, elle, se réjouit déjà. "Le vaudeville entre à l'Elysée", s'est amusé Eric Ciotti.

Mardi 12 Juin 2012 - 13:26

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter