Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le vrai/faux débat sur l’immigration en France


Mercredi 8 Juin 2011 modifié le Mercredi 8 Juin 2011 - 08:20

En ces temps de crise financière et économique, les gouvernements essaient de trouver des boucs émissaires. Une politique qui se traduit en Europe, par l'adoption de lois de plus en plus restrictives sur l'immigration.




Le vrai/faux débat sur l’immigration en France
En France, la droite qui gouverne ce pays s'est également focalisée souvent sur les immigrés, les sans-grades et les laissés-pour-compte pour des visées électoralistes et surtout pour disperser les regards sur les vrais problèmes qui touchent les Français.

Le Président français et son ministre de l’intérieur Claude Guéant, semblent reprendre aujourd’hui à leur compte l’un des arguments les plus vieux et les plus économiquement infondés de l’extrême droite: les étrangers travaillant en France, même légalement, seraient trop nombreux et leur présence expliquerait le chômage!

L’immigration loin d'être un fardeau pour les Français


La question qui se pose naturellement est la suivante: l’immigration en France est-elle un fardeau pour les Français et combien coûte-t-elle aux finances publiques?

De l'avis des économistes, elle ne coûte à priori rien, bien au contraire: selon une récente étude réalisée par des chercheurs de l'université Lille-2, “les immigrés permettraient d'apporter 12,4 milliards d'euros aux finances publiques: ils recevraient certes près de 47,9 milliards d'euros chaque année d'aides sociales, mais en reverseraient 60,3 à l'Etat notamment par les impôts. Selon cette étude, les immigrés contribueraient même davantage que les nationaux au financement de la protection sociale: à hauteur de 2.250 euros pour les premiers contre 1.500 pour les nationaux.”

Une deuxième interrogation peut être posée: la France a-t-elle besoin de travailleurs immigrés? C'est une certitude. Selon le vice-président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME), Charles Melcer, “l'immigration du travail serait indispensable pour assurer la croissance de la France”. “Sans les immigrés de nombreux secteurs économiques seraient en grande difficulté, parce que les Français refusent de faire certains métiers” ajoute M. Melcer.

“L'immigration du travail serait indispensable pour assurer la croissance de la France.” selon Charles Melcer, vice-président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME).


Une troisième question avant de conclure: les travailleurs immigrés, prennent-ils le travail des Français? Il est prouvé que les 20.000 personnes admises en moyenne chaque année au titre de l'immigration du travail n’ont rien à voir avec le fait que plus de 4 millions de citoyens français sont aujourd’hui inscrits au Pôle emploi (chômage), et que six millions des salariés vivent avec moins de 750 euros par mois.

Il est prouvé que les 20.000 personnes admises en moyenne chaque année au titre de l'immigration du travail n’ont rien à voir avec le fait que plus de 4 millions de citoyens français sont aujourd’hui inscrits au Pôle emploi (chômage).

Le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) a mis en garde contre le danger d’un pays qui se fermerait alors que l’immigration légale du travail correspond au besoin de l’économie française.

“Stigmatiser les étrangers qui travaillent légalement en France ne fera pas baisser la courbe du chômage. Par contre, cela contribuera encore davantage à dégrader le débat public, à diviser les Français et à abîmer la République” a résumé un député socialiste.

Mercredi 8 Juin 2011 - 08:00

Fayçal Megherbi, enseignant en droit à l’université de Panth




Nouveau commentaire :
Twitter