Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le virus Ebola détecté chez des survivants après leur guérison


Jeudi 15 Octobre 2015 modifié le Jeudi 15 Octobre 2015 - 19:52

Le virus Ebola peut persister dans les liquides organiques de certains survivants après leur guérison pendant au moins neuf mois, révèlent les conclusions d'une étude menée en Sierra Leone.




La première phase de cette étude a porté sur des tests pour vérifier la présence d'Ebola dans des échantillons de sperme de 93 hommes de Freetown, indique l'OMS, précisant qu'il s'agit de "comprendre combien de temps le virus peut persister".

Dans un communiqué, l'institution internationale a expliqué que les tests ont été positifs pour tous les échantillons prélevés dans les trois premiers mois suivant le début de la maladie des patients.

Plus de la moitié des échantillons prélevés quatre à six mois après l'apparition des symptômes contenaient le virus, contre un quart pour ceux examinés entre sept et neuf mois après le début de la maladie.

L'étude, publiée dans le New England Journal of Medicine (USA), a été menée conjointement par l'OMS, le ministère sierra-léonais de la Santé et les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies.

"On ne sait pas encore pourquoi le virus Ebola a disparu du sperme de certains participants à l'étude plus tôt que chez d'autres", affirment les scientifiques, soulignant que des travaux supplémentaires sur les échantillons sont nécessaires pour déterminer si le virus est potentiellement infectieux.

"Ces résultats surviennent à un moment crucial et nous rappellent que, si les cas d'Ebola continuent de chuter, les survivants d'Ebola et leurs familles continuent en revanche à lutter contre les effets de la maladie", a indiqué le représentant du Directeur général de l'OMS pour la riposte à Ebola, Bruce Aylward.

Cette étude, a-t-il dit, montre que les survivants ont besoin d'un soutien continu et substantiel pendant les six à douze mois suivant leur maladie pour veiller à ce que leurs partenaires ne soient pas exposés au virus.
Jeudi 15 Octobre 2015 - 13:28





Nouveau commentaire :
Twitter