Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le site d'information Bakchich va déposer le bilan


Mardi 11 Janvier 2011 modifié le Mardi 11 Janvier 2011 - 20:46




Le site d'information Bakchich va déposer le bilan
Le site d'information et l'hebdomadaire Bakchich vont déposer le bilan. Après quatre ans et demi d'existence, la liquidation pourrait être prononcée à la fin du mois par le tribunal de commerce de Paris, a déclaré, mardi 11 janvier, Xavier Monnier, un des fondateurs du site. Le dernier numéro de l'hebdomadaire sera en kiosque vendredi, révèle Libération.

"Le tribunal de commerce doit fixer une audience, qui devrait prononcer la liquidation", a ajouté M. Monnier. "Jusqu'à la fin du mois nous continuerons de publier des infos sur le site, d'ici là peut-être que des investisseurs extérieurs se manifesteront pour reprendre le titre et apurer le passif", selon Xavier Monnier.

"On jette une pièce en l'air et on verra", a encore dit M. Monnier. Lancé en mai 2006 par trois jeunes journalistes, le site avait été rejoint en 2007 par Nicolas Beau, ancien du Canard enchaîné, devenu directeur de la rédaction. L'hebdomadaire, Bakchich Hebdo, avait vu le jour le 23 septembre 2009. Sur le site de Libération, Nicolas Beau explique que la rédaction de Bakchich espère "que des gens seront intéressés pour reprendre soit le site, soit le journal, soit les deux".

DE NOUVEAUX INVESTISSEURS ?

Les dirigeants de Bakchich sont en discussion avec les actionnaires actuels, parmi lesquels Xavier Niel [par ailleurs actionnaire du groupe Le Monde], Marc Simoncini, ou l'ex-propriétaire de France-Soir Jean-Pierre Brunois, mais aussi avec de possibles nouveaux investisseurs, expliquent Les Echos.


En difficulté financière depuis plusieurs années, la société a déjà été dans cette situation en 2009, et avait été sauvée in extremis. Elle a perdu en 2010 entre 700 000 et 800 000 euros, pour un chiffre d'affaires d'environ 400 000 euros et n'aura plus de trésorerie à la fin du mois de janvier. La société emploie aujourd'hui quinze salariés en CDI et une dizaine de pigistes. L'hebdomadaire se vendait à 7 000 exemplaires en kiosque (3 000 abonnés), loin des 15 000 nécessaires pour arriver à un point d'équilibre.

Mardi 11 Janvier 2011 - 20:42





Nouveau commentaire :
Twitter