Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le roi du Maroc victime de chantage : "C'est extrêmement glauque", selon l'avocat Éric Dupond-Moretti


Jeudi 27 Août 2015 modifié le Vendredi 28 Août 2015 - 12:09

Le journaliste-écrivain Éric Laurent et sa co-auteure Catherine Graciet, qui disaient être sur le point de publier une enquête à charge sur la famille royale du Maroc, ont été interpellés, jeudi 27 août pour chantage et d'extorsion de fonds. Une affaire qualifiée d'"exceptionnellement grave" par Éric Dupond-Moretti, qui défend le royaume du Maroc.




Au micro de RTL, l'avocat français a dénoncé les agissements de l'homme de 68 ans, déjà auteur de livres sur le Maroc. "On sait qu'il n'y a aucune révélation fracassante. Il n'y a absolument rien à dire. Ce monsieur a précédemment écrit un ouvrage dans lequel il louait le régime de Hassan II. Il a été à la fois laudateur et il est aujourd'hui racketteur. Tout ça est extrêmement glauque", a déclaré Éric Dupond-Moretti.

"C'est la première fois à ma connaissance qu'un personnage qui se veut journaliste exerce directement un chantage sur un chef d'État en exercice. C'est du jamais vu, c'est d'une audace folle", s'étonne-t-il.


Les motivations des deux journalistes ne sont pas encore connues, mais elles intriguent particulièrement Éric Dupond-Moretti. "On se demande d'ailleurs quels sont les mobiles. Est-ce que c'est la vénalité ? Ou est-ce que cet homme et cette femme n'ont pas été instrumentalisés par un groupe ? Et en particulier, on se pose la question du terrorisme. Je le dis très sérieusement", prévient-il.

De plus, il y a quelques mois encore, les relations diplomatiques entre la France et le Maroc n'étaient pas au beau fixe. "Les conséquences géopolitiques de ce type d'agissement sont considérables", estime l'avocat qui assure être dans une "démarche exclusivement judiciaire" et ne sait pas si "le parquet de Paris a informé le garde des Sceaux, qui aurait informé les autorités politiques".

Jeudi 27 Août 2015 - 20:08

Source RTL




Nouveau commentaire :
Twitter