Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le roi Mohammed VI: justice et régionalisation, réformes prioritaires au Maroc


Lundi 30 Juillet 2012 modifié le Lundi 30 Juillet 2012 - 20:18




Le roi Mohammed VI:  justice et régionalisation, réformes prioritaires au Maroc
Le roi Mohammed VI a appelé lundi à la réforme de la justice et à l'instauration de la "régionalisation", qualifiées de "priorités" dans un discours à la nation à l'occasion du 13ème anniversaire de son intronisation.

Le Maroc doit par ailleurs demeurer "un modèle d'attachement à l'Islam sunnite prô nant le juste milieu et la tolérance et proscrivant l'extrémisme, le fanatisme et l'ostracisme", a-t-il insisté. huit mois après la victoire du parti islamiste de la Justice et du Développement aux élections législatives.

"La justice, la régionalisation et la gouvernance territoriale figurent en tête de nos priorité", a déclaré le souverain dans son discours.

La justice, gangrenée par la corruption, est très critiqué au Maroc alors que le roi a lancé au printemps un vaste chantier pour la réformer.

"Etant donné que la nouvelle Constitution", adoptée il y a un an, "place la réforme de la justice au coeur de son dispositif, les conditions sont désormais réunies pour assurer le succès de ce grand chantier", a-t-il dit, appelant la Commission en charge de cette réforme à travailler "en toute indépendance (...) pour mettre au point dans les meilleurs délais (ces) recommandations pratiques".

Initiée par Mohammed VI, le Maroc s'est doté en juillet 2011 d'une Constitution révisée, approuvée par référendum, qui accorde plus de pouvoirs au gouvernement et au Parlement, et s'engage sur la voie de réformes démocratiques.

A propos de la régionalisation que le royaume veut instaurer dans le cadre d'un vaste projet de décentralisation, le souverain a estimé qu'elle constituait un "chantier majeur".

"Il appartient donc au gouvernement d'adopter une charte (...) qui permettra à l'administration de se redéployer (et) et de répondre au mieux aux besoins des services".

Le roi s'est en outre félicité de l'élargissement de l'espace des droits humains en conférant à la "femme dans le cadre du code de la famille un statut qui lui préserve sa dignité et lui assure justice et équité".

Sur la question du Sahara, le roi Mohammed VI a réaffirmé la détermination du Maroc à continuer à s'investir de bonne foi dans le processus de négociation visant à trouver une solution définitive à ce différend régional "sur la base de la proposition marocaine d'autonomie. dont le sérieux et la crédibilité sont reconnus par la communauté internationale, et dans le cadre de la souveraineté et de l'intégrité territoriale du Maroc".

En attendant de parvenir à une solution politique durable dans le cadre des Nations unies, le roi Mohammed VI a fait valoir que "le Maroc, fort de sa légitimité historique et de la pertinence de sa position juridique, s'est attelé à la mise en œuvre de la régionalisation avancée au Sahara marocain et à la poursuite de la réalisation des chantiers de développement socio-économique dans cette région.

Alors que se prépare pour octobre un sommet de l'Union du Maghreb arabe (UMA, Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie), le roi a souhaité que cet ensemble régional sorte de son "immobilisme".


Maroc-UE

Par ailleurs, Mohammed VI a souhaité le raffermissement de la coopération avec l'Union européenne, principal partenaire économique du royaume, et notamment l'Espagne qui affronte une crise économique sans précédent.

Le Commission européenne a annoncé lundi avoir adopté un programme d'action 2012 en faveur du royaume d'un montant total de 112 millions d'euros, selon l'agence MAP.

Ce programme vise à soutenir les efforts de réforme du gouvernement marocain en matière de gestion des finances, de l'administration publique ainsi que de la protection de la forêt.

Monde arabe

Le souverain a par ailleurs estimé que la réalité politique actuelle dans le monde arabe requiert plus que jamais le développement de l'action arabe commune en vue de répondre aux aspirations de ses peuples.

"Cet objectif devrait être poursuivi dans un esprit de solidarité agissante et d'adhésion réciproque aux impératifs de construction de l'avenir de la nation arabe, notamment la nécessité de consolider les fondements d'une coopération fructueuse entre ses pays et de mise en commun des intérêts supérieurs de ses fils", a -t-il dit.

Le Roi s'est félicité, à cet égard, des décisions adoptées pour donner corps au partenariat stratégique entre le Maroc et les Etats du Conseil de Coopération du Golfe, et réaffirmé son engagement ferme à approfondir les relations du Royaume avec ces pays et à les consolider dans tous les domaines.

Le souverain, qui préside le Comité Al-Qods, a par ailleurs relevé la nécessité de se pencher de façon efficace et concrète sur la question palestinienne et souligné la nécessité de reconsidérer le traitement réservé par la communauté internationale à cette problématique, étant entendu que l'objectif incontournable à atteindre est l'établissement d'un Etat palestinien indépendant et viable, à l'intérieur des frontières de 1967, ayant Jérusalem Est comme capitale.



Lundi 30 Juillet 2012 - 15:47





Nouveau commentaire :
Twitter