Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Le représentant du HCR se félicite de la politique "humaniste" menée par le Maroc en matière d'immigration et d’asile


Mardi 20 Juin 2017 modifié le Mercredi 21 Juin 2017 - 07:54




Réunion au Cabinet royal sur la situation des migrants au Maroc
Réunion au Cabinet royal sur la situation des migrants au Maroc
Le Représentant du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Maroc, Jean Paul Cavaliéri s’est félicité de la politique volontariste et humaniste menée par le Maroc en matière d’immigration et d’asile, à l’occasion de la journée mondiale des immigrés, célébrée le 20 juin de chaque année.

Les objectifs de la stratégie du Royaume dans ce domaine sont compatibles avec les dispositions de la Convention de Genève de 1951 sur les réfugiés, a ajouté M. Cavaliéri dans un entretien à la MAP, plaidant à ce sujet pour la consolidation des acquis réalisés en la matière à travers la mise en plan d'un cadre légal solide permettant d’organiser l’asile et de mieux gérer les flux de réfugiés.

Selon lui, les pays ayant réussi à gérer au mieux les flux de réfugiés sont ceux qui disposent d'un cadre légal qui énonce les garanties fondamentales de protection des réfugiés ainsi que les conditions d'octroi du statut de "réfugié" et la situation juridique découlant de ce statut.

Le HCR, poursuit M. Cavaliéri, travaille en étroite collaboration avec les autorités marocaines et la société civile pour enregistrer les demandes et traiter les dossiers en vue de déterminer les personnes qualifiées à l'obtention du statut de réfugié, apporter l’assistance humanitaire et légale à cette catégorie (appui à l’éducation des enfants, prise en charge médicale et assistance judiciaire) et permettre aux réfugiés d'atteindre l’autonomisation socio-professionnelle à travers le financement d’activités génératrices de revenus.

Le HCR organise en partenariat avec la société civile une série d’activités artistiques, sportives et culturelles, du 18 au 23 juin, pour jeter la lumière sur la situation exceptionnelle des réfugiés ayant fui les guerres ou les persécutions et qui, à ce titre, ont perdu la protection des autorités de leur pays d’origine afin de mettre en avant leurs compétences et leur contribution au développement de la société et à la création de richesses, a-t-il ajouté.

Selon un rapport publié par le HCR le 19 juin 2017, le nombre de personnes déplacées de force dans le monde a considérablement augmenté, passant de 33,9 millions en 1997 à 65,6 millions en 2016, atteignant ainsi un nouveau record, a fait observer M. Cavaliéri.

Mardi 20 Juin 2017 - 00:32





Nouveau commentaire :
Twitter