Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le règlement du conflit du Sahara passe par le dialogue entre le Maroc et l'Algérie (Isabelle Durant)


Jeudi 14 Mai 2015 modifié le Jeudi 14 Mai 2015 - 16:16

Le règlement de la question du Sahara passe par le dialogue entre le Maroc et l'Algérie en vue de parvenir à une solution pragmatique, a affirmé, jeudi, l'ancienne vice-présidente du Parlement européen, Isabelle Durant.




"Il appartient à la fois aux Marocains et beaucoup aux Algériens de tenter de pousser à une solution négociée du conflit du Sahara", a indiqué Mme Durant à l'issue de ses entretiens à Bruxelles avec le président du Parti de l'Environnement et du Développement durable (PEDD), Ahmed Alami.

Le conflit du Sahara, qui dure depuis plus de quatre décennies, ne peut être laissé indéfiniment sans solution, a-t-elle souligné dans une déclaration à l'agence MAP, notant que le règlement de ce différend régional passe par la négociation, mais le problème est comment encourager les acteurs du dialogue en Algérie à se mettre à la table.

"C'est extrêmement important de réunir toutes les parties autour de la table de négociations pour tenter d'apporter dans un avenir proche une solution à ce problème qui devrait être résolu, surtout que le contexte géopolitique ayant conduit à sa création a radicalement changé aujourd'hui", a-t-elle insisté.

Mme Durant s'est dite en outre totalement convaincue que le référendum n'est pas la seule option qui existe pour clore définitivement ce conflit, faisant observer qu'il est tout aussi important et nécessaire pour toutes les parties d'avancer les solutions pragmatiques de court terme et celles qui surtout mettent les acteurs autour de la table des négociations.

L'ancienne vice-premier ministre belge et ministre des Transports a relevé, à cet égard, que la régionalisation avancée que le Maroc compte mettre en œuvre peut aider au règlement de la question du Sahara, à condition de conférer des pouvoirs importants aux régions et permettre et organiser aussi la péréquation et la solidarité entre régions.

"Je pense qu'une certaine autonomie encadrée avec un vrai lien avec l'Etat fédéral est quelque chose qui peut contribuer non seulement à apaiser des problèmes anciens mais aussi à créer des relations de solidarité entre les régions", a ajouté Mme Durant.

Le conflit du Sahara dit "occidental", rappelle-t-on, est un conflit imposé au Maroc par l'Algérie qui finance et héberge sur son territoire à Tindouf le front Polisario. Ce mouvement séparatiste, soutenu par le pouvoir algérien, revendique la création d'un Etat factice au Maghreb. Cette situation bloque tous les efforts de la communauté internationale pour une intégration économique et sécuritaire régionale.
Jeudi 14 Mai 2015 - 00:00

Source MAP




Nouveau commentaire :
Twitter