Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le règlement de la crise malienne tributaire de la mise en oeuvre de la feuille de route relative aux élections (5+5)


Mercredi 17 Avril 2013 modifié le Mercredi 17 Avril 2013 - 10:03

Le règlement de la crise malienne est tributaire de la mise en oeuvre de la feuille de route concernant notamment la question de la tenue des élections de juillet prochain et la réconciliation interne, ont affirmé les ministres des Affaires étrangères des pays membres du groupe du Dialogue 5+5.
Les pays du groupe demeurent "attentifs au respect des droits humains", en allusion aux allégations de violence contre les minorités ethniques dans le nord attribuées aux forces maliennes, indique un communiqué sanctionnant les travaux de la 10ème réunion des MAE du groupe, tenue mardi à Nouakchott.




Le règlement de la crise malienne tributaire de la mise en oeuvre de la feuille de route relative aux élections (5+5)
Les ministres ont souligné la nécessité pour les pays et les organisations régionales concernées par le Sahel, notamment l'Union du Maghreb arabe, la CEN-SAD et la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest, d'établir une stratégie régionale visant à instaurer la stabilité et la sécurité dans cette zone et permettre la lutte contre le terrorisme.

Le Dialogue constitue "le noyau dur de la coopération euro-méditerranéenne et représente un modèle de partenariat nord-sud susceptible de consolider les complémentarités et les solidarités entre les deux rives de la méditerranée occidentale", estime le communiqué.

Les ministres ont exprimé leur satisfaction des changements historiques intervenus depuis le début de 2011 sur la rive sud de la méditerranée et les réformes démocratiques qui ont commencé dans d'autres.

Les ministres ont, par ailleurs, formulé leur ferme condamnation de la violence et des crimes contre l'humanité commis par les forces et les milices pro-régime contre les civils en Syrie, renouvelant leur soutien à la Coalition nationale des forces de l'opposition syrienne en tant que représentant légitime du peuple syrien, tout en appelant les pays et les organisations régionales et internationales à tenir les promesses formulées lors de la conférence des bailleurs de fonds, tenue le 30 janvier dernier à Koweït.

Concernant le processus de paix au Moyen-Orient, les chefs de la diplomatie des pays du groupe ont appelé à la reprise des négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens sur toutes les questions relatives au statut final afin de favoriser la solution à deux pays, réitérant leur position rejetant la construction des colonies sur les territoires palestiniens, en tant que pratique "contraire au droit international".

Il a été convenu de tenir la prochaine réunion à Lisbonne en 2014 où la présidence conjointe sera assurée par le Portugal et le Maroc.

Mercredi 17 Avril 2013 - 09:56





Nouveau commentaire :
Twitter