Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le recteur Dalil Boubakeur de nouveau président du CFCM


Dimanche 30 Juin 2013 modifié le Lundi 1 Juillet 2013 - 10:49




Réunion du 30 juin en présence du président sortant Moussaoui et du nouveau président Boubakeur
Réunion du 30 juin en présence du président sortant Moussaoui et du nouveau président Boubakeur
Le Conseil d’Administration du Conseil français du culte musulman (CFCM) réuni, ce dimanche 30 juin à Bagnolet près de Paris, "conformément au nouveau mode de gouvernance instauré au sein du CFCM par ses nouveaux statuts adoptés le 23 février 2013", a finalement procédé à l’élection de son Bureau Exécutif pour les six années à venir, ainsi que de son nouveau président, le recteur de la Grande mosquée de Paris (GMP), Dalil Boubakeur.

Selon les nouveaux statuts, la présidence du CFCM sera assurée par le recteur Dalil Boubakeur du 30 juin 2013 au 30 juin 2015, par Anouar Kbibech (RMF) du 30 juin 2015 au 30 juin 2017 et par Ahmet Ogras (CCMTF) du 30 juin 2017 au 30 juin 2019.

La composition du BE du CFCM, présentée par les trois fédérations CCMTF (Comité de coordination des musulmans turcs de France), GMP et RMF (Rassemblement des musulmans de France) disposant du plus grand nombre de délégués issus des élections du 8 juin dernier, a été élue avec une très large majorité, a constaté Atlasinfo sur place.

"En tant qu'à nouveau président du CFCM", selon son expression, le recteur Boubakeur a tenu à saluer "chaleureusement" le travail accompli par le président sortant Mohammed Moussaoui, "un homme de sciences et de foi".

Le nouveau président du CFCM n'a pas omis d'appeler les uns et les autres, réalité oblige, à "surmonter les divisions artificielles ou naturelles pour travailler ensemble", avant de poursuivre que "seule l'unité et le rassemblement doivent primer".

"Il n'y a plus de Marocains, d'Algériens ou de Turcs", a-t-il lancé, une manière de faire oublier l'échec total de l'élection de dimanche 23 juin après le refus des Algériens d'octroyer deux postes aux Turcs au sein de la présidence collégiale.

A l'issue du vote, Les administrateurs du CFCM ont appelé les différentes composantes du CFCM à "faire vivre au sein du CFCM l’esprit de concertation et d’entraide fraternelle et à mettre l’intérêt général de l’islam et des musulmans de France au-dessus de toute autre considération".

Les administrateurs du CFCM ont en outre décidé de confier au président sortant, Mohammed Moussaoui, une mission de mise en place d’une instance rattachée au CFCM en charge des cadres religieux musulmans, Imams et Aumôniers, ainsi que de leur statut et de leur formation.

Le CFCM a par ailleurs exprimé son inquiétude face à la recrudescence des actes antimusulmans, notamment ceux qui visent les femmes musulmanes qui réitère sa condamnation ferme de tout acte de violence ou appel à la haine au nom de la religion et rappelle "que nul ne peut se prévaloir d’agir au nom d’une religion ou d’une idéologie pour justifier des comportements contraires aux principes et aux valeurs du Vivre-Ensemble"


Dimanche 30 Juin 2013 - 14:10

Par Hasna Daoudi (Bagnolet)




Nouveau commentaire :
Twitter