Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le processus de réintégration de l'UA met fin aux manœuvres des adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc (Mezouar)


Vendredi 22 Juillet 2016 modifié le Dimanche 24 Juillet 2016 - 08:19

Le processus enclenché par le Maroc pour réintégrer l’Union africaine (UA) met fin aux manœuvres des adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc de prendre en otage cette institution panafricaine et de l’instrumentaliser contre l’intégrité territoriale du Royaume, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar.




Le processus de réintégration de l'UA met fin aux manœuvres des adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc (Mezouar)
Dans un exposé présenté en Conseil de gouvernement au sujet de l’initiative marocaine à l’égard de l’UA, M. Mezouar a souligné que ce processus met fin aux manœuvres des adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc de prendre en otage cette institution panafricaine et de l’instrumentaliser contre l’intégrité territoriale du Royaume, notant qu’il est temps de corriger une erreur historique qui a constitué une honte dans l’histoire de l’Organisation de l’Union africaine", selon un communiqué lu par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, au terme de ce conseil dans un point de presse.

Dans le cadre du nouveau rôle de l’UA et à la lumière des nouveaux défis auxquels fait face le continent, les vastes contacts établis peu avant la tenue du Sommet de Kigali ont permis de prendre la mesure de l’appréciation et de l’appui fort de la haute initiative royale, la démonstration la plus éloquente en a été la motion présentée par 28 Etats africains demandant clairement de corriger une erreur historique, a relevé le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, rappelant que le nombre des Etats africains qui ne reconnaissent pas l'entité fantomatique s’est élevé à 34 dont 17 ont retiré leur reconnaissance au cours des trente dernières années, et ce sur un total de 36 Etats ayant retiré leur reconnaissance depuis à peine l'an 2000. Evoquant le message royal adressé au 27è Sommet de l’UA qui confirme l’ancrage africain du Maroc et rappelle les propos tenus par Feu SM Hassan II en 1984 : "Africain est le Maroc. Africain, il le demeurera. Et nous tous Marocains restons au service de l’Afrique… nous serons à l’avant- garde pour préserver la dignité du citoyen africain et le respect de notre Continent…", M. Mezouar a souligné que cet engagement africain ne s’est jamais démenti pendant trois décennies.

Le message royal, a-t-il dit, souligne que le Maroc, qui a placé l’Afrique au cœur de sa politique étrangère, fait siennes ses préoccupations de sécurité, de stabilité et de la dignité de ses fils et érigé la défense du continent en tête de ses priorités, oppose, en même temps, un refus ferme, catégorique et total à quiconque tenterait de salir l’image du Royaume du Maroc, notant que les résultats concrets sur le terrain parlent d’eux-mêmes et révèlent un modèle avancé et unique de coopération Sud-Sud.

En même temps, a-t-il ajouté, le message royal a démontré clairement qu’il n’est pas possible de comparer le Royaume du Maroc avec une entité chimérique dont l’adhésion a été acceptée à la faveur de la fraude, la connivence et la tromperie et en recourant au détournement des procédures légales et des dispositions de la charte de l’OUA, faisant remarquer qu’il est temps d’écarter les manipulations, le financement des séparatismes, de cesser d’entretenir, en Afrique, des conflits d’un autre âge, pour ne privilégier que le pari de l’unité et de la cohésion.

M. Mezouar a affirmé, poursuit le communiqué, que cette initiative marocaine constitue un pas historique courageux et audacieux qui inaugure une nouvelle étape dans la politique africaine du Maroc, dans le processus de la cause nationale ainsi qu’en Afrique.

Selon le communiqué lu par M. El Khalfi, le Conseil de gouvernement a été l’occasion pour réitérer les remerciements du Royaume à l’ensemble des Etats qui l’ont soutenu et apporté leur appui à cette initiative et à tous les autres Etats au sein ou en dehors du continent qui ont interagi positivement avec cette démarche que le Maroc entend emprunter avec assurance et qui constituera le cadre de l’action du Maroc en prévision du prochain sommet de l’UA, prévu en janvier 2017.

Le Royaume du Maroc oeuvrera, sous la conduite éclairée du Roi, à réaliser cet objectif, en s’appuyant sur la justesse de sa cause, l’histoire du Royaume, ses positions, ses relations et sur l’appui recueilli lors de l’annonce de cette initiative historique, audacieuse et stratégique, ajoute-t-on de même source, notant que les réactions des ennemis, qui ont eu recours à des manœuvres désespérées et vouées à l’échec, se sont heurtées à la justesse de la position marocaine et ont retrouvé en face un Royaume dont les racines sont ancrées en Afrique et qui espère contribuer à son leadership, son édification et la protection de son unité.

Le gouvernement, conclut le communiqué, a affirmé, à cette occasion, son engagement à traduire dans les faits l’orientation royale et à mettre en œuvre ses dispositions aux plans sectoriel et bilatéral, chaque département gouvernemental en ce qui le concerne, afin de préserver ces acquis, s’appuyant en cela sur le consensus marocain solide autour de la défense de l’intégrité territoriale nationale et qui appelle à des initiatives novatrices préservant ce choix.
Vendredi 22 Juillet 2016 - 00:09





Nouveau commentaire :
Twitter