Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le président du CFCM appelle à ignorer le pasteur américain qui veut brûler le Coran.


Vendredi 10 Septembre 2010 modifié le Samedi 11 Septembre 2010 - 18:26

Comme beaucoup de musulmans, le président du Conseil Français du Culte Musulman Mohammed Moussaoui s’inquiète des conséquences de la volonté d’un pasteur américain de brûler le Coran samedi à l’occasion du 9e anniversaire des attentats du 11-Septembre.




Le président du CFCM appelle à ignorer le pasteur américain qui veut brûler le Coran.
"Dire que cela menace la paix du monde, c’est un peu exagéré. Mais cet acte de haine ne peut que susciter des réactions violentes de la part d’un certain nombre de personnes", a déploré le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) vendredi sur Europe 1, avant de transmettre un message de paix. "J’appelle les musulmans du monde à l’apaisement et à ne pas céder à la provocation. Car c’est une provocation."

Mais ce qui dérange le plus Mohammed Moussaoui, c’est "l’association de l’Islam et du terrorisme. Il faut affirmer que les musulmans n’acceptent pas qu’on associe leur religion aux terroristes, dont les actions sont la négation même des valeurs et des principes l’Islam".

"On sent que dès qu’il y a un acte de violence dans le monde et qu’on l’associe, notamment à travers des termes dérivés de l’Islam, cela créé chez les musulmans le sentiment d’être stigmatisés.", a-t-il ajouté.

Sur l'affaire Sakineh, le président du CFCM a affirmé que contrairement aux allégations "aucun verset coranique n'appelle à la lapidation", implorant en même la clémence pour Sakineh.

(Voir rubrique video)
Vendredi 10 Septembre 2010 - 23:59





Nouveau commentaire :
Twitter