Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le président de l'Assemblée nationale française en visite officielle à Tunis


Vendredi 29 Avril 2016 modifié le Vendredi 29 Avril 2016 - 09:47




Le président de l'Assemblée nationale française en visite officielle à Tunis
Le président de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) Mohamed Ennaceur a reçu jeudi le président de l'Assemblée nationale française Claude Bartolone, qui effectue une visite officielle en Tunisie du 28 au 30 avril.

La coopération tuniso-française, particulièrement en matière parlementaire, et la situation des Tunisiens en France ont été au centre des échanges entre les deux responsables, selon une conférence de presse conjointe à l'issue de l'entretien.

Ennaceur a fait part de l'inquiétude de l'ARP, et plus particulièrement des députés représentant les Tunisiens en France, face à la montée des mouvements de la droite extrême en Europe. « Nous avons besoin du soutien de l'Assemblée française, de son président et des élus amis de la Tunisie, pour promouvoir l'investissement et le tourisme en Tunisie », a d'autre part affirmé Ennaceur. « La rive européenne de la Méditerranéen a besoin de la Rive Sud pour assurer sa sécurité.

Le développement est le meilleur moyen de lutter contre le terrorisme et la migration irrégulière », a déclaré Ennaceur. « Plus la rive Sud ira mieux, plus nous irons mieux », a affirmé dans le même sens Bartolone, qui était accompagné, notamment, des députés Hervé Pellois, vice-président du groupe d'amitié France-Tunisie à l'Assemblée nationale française, et Geroges Fenech, ainsi que du secrétaire général de l'assemblé française, Michel Moreau. Rappelant les attaques terroristes qui ont ciblé les deux pays ces derniers mois, Bartolone a appelé à réfléchir aux raisons qui poussent des jeunes à se radicaliser, et des hommes et femmes vers « le piège du terrorisme ». « Nous savons ce que sont la douleur et la peine, mais nous ne pouvons pas en rester au constat, aux larmes. Il nous faut réagir », a-t-il dit.

Vendredi, les deux institutions parlementaires signeront une convention de jumelage dans le cadre d'un projet européen visant le renforcement des capacités de l'ARP. Le projet de jumelage vise à renforcer le rôle et les capacités de l'ARP dans la consécration des valeurs de la démocratie et de l'Etat de droit, selon l'ARP. D'après Bartolone, ce projet s'étalera sur 36 mois et bénéficiera d'une enveloppe de 1.63 millions d'euros.
Vendredi 29 Avril 2016 - 08:44

Avec TAP




Nouveau commentaire :
Twitter